35e anniversaire de la mort de Jan Zumbach, commandant du 303e Escadron

Jan Zumbach ps. Donald Duck et Johan sont nés le 14 avril 1915 à Ursynów (aujourd’hui un quartier de Varsovie). Il venait d’une famille d’immigrants suisses et avait également la nationalité suisse. Il a passé son enfance dans la propriété de son père à Bobrów près de Brodnica (aujourd’hui la province de Kujawsko-Pomorskie). À l’âge de 20 ans, il est diplômé du Płock Polish Gymnasium. Le maréchal Stanisław Małachowski, et un an plus tard, malgré l’absence de nationalité polonaise, il s’est porté volontaire pour rejoindre l’armée.

En 1938, il est diplômé de l’École des cadets de l’aviation de Dęblin et a commencé son service dans le 111e Escadron de chasse. Blessé dans un accident au printemps 1939, il dut subir un traitement prolongé. Après l’agression de l’Allemagne contre la Pologne, il a eu des problèmes pour entrer dans sa formation, et après l’invasion de l’URSS, il a atteint la France par la Roumanie et Beyrouth.

Sur place, après avoir traversé le centre d’entraînement aéronautique polonais de la base de Lyon-Bron, il devient subordonné du major Zdzisław Krasnodębski, futur commandant du 303e escadron de chasse polonais. Dans un premier temps, les pilotes polonais ont défendu les aéroports de Châteaudun et Etampes, dans le cadre de l’escadron français GCD I / 55. À l’été 1940, Zumbach évacue sur le navire “Kmicic” vers la Grande-Bretagne, où il est affecté au 303e Escadron de Northolt. Les pilotes polonais ont participé à la dernière étape de la bataille d’Angleterre et Zumbach lui-même a abattu plusieurs avions ennemis.

Décoré à plusieurs reprises, il a été nommé au grade de capitaine et est d’abord devenu le chef de l’un des escadrons de l’escadron 303, et en mai 1942 – le commandant de toute la formation. Après une nouvelle promotion, en avril 1943, il se voit confier la fonction de commandant de la 3e escadre de chasse polonaise, il devient également diplômé de l’École supérieure d’aviation. De mi-1944 à janvier 1945, il est à la tête de la 133e escadre de chasse polonaise, puis il rejoint le 84e groupe de chasse. Après un court séjour en captivité, en octobre 1946, il quitte l’armée et s’installe en Suisse.

READ  Expert: La saisonnalité est plus importante pour l'économie que la météo ...

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Zumbach a mené une vie agitée. Il a codirigé une compagnie de taxi aérien, plus tard comme Johnny “Kamikaze” Brown a participé aux combats en Afrique. En 1962, il entreprit la création de l’armée de l’air du Katanga et commanda les bombardements des forces gouvernementales congolaises, et après la défaite de l’armée de l’air du Katanga par le contingent suédois de l’ONU, il s’enfuit en Angola. En 1967, il retourne sur le continent noir et devient chef de l’armée de l’air du Biafra, participant lui-même également à des raids aériens lors d’un conflit avec les troupes gouvernementales nigérianes. Cependant, cette mission a également échoué.

Jan Zumbach est décédé le 3 janvier 1986 en France. Il repose dans la capitale Powązki. (BOUILLIE)

(cambre.)

akn / hes / skp /

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com