Ansu Fati et le FC Barcelone humilient Villarreal

Les fans du Barca attendaient avec impatience ce jour. Ce n’est qu’au troisième jour de la Liga que le club catalan est entré en compétition, ses premières rencontres ayant été reportées suite à son parcours européen. Et ce premier match officiel de l’ère Koeman allait logiquement être scruté de près partout en Espagne, en Europe et dans le monde. Le tacticien néerlandais pariait sans surprise sur un 4-2-3-1, avec Busquets et De Jong dans le double pivot. Derrière Antoine Griezmann, l’attaquant avant, il y avait un trio composé d’Ansu Fati, Coutinho et Lionel Messi. En face, une toute nouvelle équipe Villarreal, avec Unai Emery en marge. Le Yellow Sub avait plutôt bien commencé sa saison, et comptait sur son redoutable duo offensif Alcacer-Gerard Moreno pour saper le Barça.

Suite à cette publicité

Les deux équipes se voulaient plutôt offensives dès le départ, avec les locaux qui, petit à petit, ont mis le pied sur le ballon, sans toutefois réussir à poser de réelles inquiétudes à la défense des Jaunes. Mais sur la première véritable offensive catalane, Ansu Fati allait secouer le fond des filets. Lancé sur le côté gauche par Clément Lenglet, Alba a reculé pour la pépite barcelonaise qui a frappé de l’intérieur du pied, sous la barre (1-0, 15e). De quoi fêter avec brio sa nouvelle clause libératoire de 400 millions d’euros et son tout nouveau numéro 22. Et il n’était pas satisfait … Philippe Coutinho a fait un virage à merveille pour l’international espagnol néo, qui a battu Asenjo à bout portant (2-0, 18e). Infiniment supérieurs, les Barcelonais ont totalement dominé leur sujet.

READ  la presse étrangère salue la victoire du «modèle allemand» sur «l'argent du PSG»

Les promesses de Koeman au Barça

Et ça a continué. Alba a envoyé un KO en quelque sorte par le gardien rival (26e). Ansu Fati, en feu, a même provoqué un penalty, transformé par Lionel Messi (3-0, 34e). Du haut de ses 17 ans, il portait le Barça, bien aidé par ses partenaires également en forme. Sur un ballon mis dans la surface par Lionel Messi, Pau Torres est intervenu devant Busquets pour empêcher le milieu de terrain de reprendre … mais il l’a envoyé au fond des filets (0-4, 45e)! Les Catalans ont réalisé une excellente performance, et nous avons retrouvé ce jeu fluide qui faisait tant défaut dans ce Camp Nou – cette soirée vide – ces dernières années. Il faut noter que Frenkie de Jong a été brillant au milieu, tandis qu’Antoine Griezmann a eu du mal à se montrer devant. En face, Unai Emery avait logiquement le visage de mauvais jours en marge …

Au retour du vestiaire, et malgré les quelques changements apportés par le tacticien basque, Villarreal était toujours attaqué de Barcelone. Les troupes de Ronald Koeman avaient un peu ralenti, mais restaient assez calmes. Asenjo devait encore travailler pour empêcher Messi de s’offrir son doublé d’une belle tape (66e). Philippe Coutinho a continué à montrer de belles choses. Pedri et Dembélé ont également pris la place du Brésilien et de Fati, le Français signant son retour après une longue blessure. Messi a raté sa tête sur penalty après un bon ballon d’Alba (72e). Miralem Pjanic a également fait ses débuts à la 77e minute, tout comme Francisco Trincão, montrant tous deux des choses intéressantes dans leur courte entrée. Le score n’a pas bougé malgré une belle entrée de Take Kubo au Submarine, et le Barça s’offre donc d’abord une Liga parfaite. Bref, un départ de rêve pour Ronald Koeman!

READ  PSG-Dijon (4-0): Paris est un hit, Tuchel surprend

Retrouvez le classement de la Liga ici.

Revivez le film de la rencontre sur notre commentaire en direct.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com