mars 6, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Apple s’attaque à Facebook pour suivre les utilisateurs à des fins publicitaires

, publié le vendredi 20 novembre 2020 à 07:52

Apple persiste et signe même une lettre mordante à l’égard de Facebook: le fabricant de l’iPhone compte mettre en place début 2021 une mise à jour qui freine le réseau social et les éditeurs d’applications en termes de publicité ciblée.

La fonctionnalité ATT (App Tracking Transparency) obligera les applications mobiles à demander aux utilisateurs l’autorisation de les suivre. C’est ce suivi qui permet aux réseaux et aux applications de suivre la navigation des internautes afin de collecter des données et de vendre des espaces publicitaires hautement personnalisés aux annonceurs.

“Certaines entreprises qui préféreraient que ATT ne voie jamais le jour ont déclaré que cette fonctionnalité pèserait sur les PME en limitant leurs options, mais en réalité, la course actuelle aux informations personnelles profite principalement aux grandes entreprises disposant d’énormes stocks de données”, écrit Jane Horvath, d’Apple. directeur de la vie privée.

Sa lettre, datée de jeudi, est adressée à plusieurs ONG, dont Ranking Digital Rights, Human Rights Watch et Amnesty International, qui ont critiqué le mois dernier Apple pour avoir retardé la mise en place d’ATT, initialement prévue pour la mise en œuvre. Mise à jour du système d’exploitation mobile Apple (iOS 14).

«Nous avons retardé la sortie d’ATT au début de l’année prochaine pour donner aux développeurs le temps d’adapter leurs systèmes», se souvient Jane Horvath. “Mais nous restons déterminés à l’installer.”

Fin août, Facebook a protesté contre ce changement de règle, qui limitera sa capacité et celles des développeurs d’applications tiers à cibler les utilisateurs d’iPhone avec des publicités.

READ  Test RSeat S1: difficile pour les simulations de course ou de vol

Le réseau social avait indiqué avoir mesuré en simulations “plus de 50% de perte de revenus lorsque la personnalisation des campagnes publicitaires sur mobile est retirée”.

«Trop souvent, des informations vous concernant sont collectées par l’éditeur sur une application ou un site Web, et combinées avec des informations collectées séparément par d’autres sociétés à des fins de ciblage et de mesures publicitaires», note Jane Horvath.

«Le suivi peut être accablant, voire désagréable, et a souvent lieu sans que l’utilisateur le sache ou y consent», poursuit-elle.

Le directeur souligne les pratiques d’Apple dans ce domaine, qui affirme ne pas suivre ses clients et leur donner le choix de voir ou non des publicités personnalisées.

“En revanche (…) les dirigeants de Facebook sont clairs sur leurs intentions de collecter le plus de données possible via leurs produits et ceux de tiers, pour constituer et monétiser les profils de leurs utilisateurs”, affirme-t-elle.