Après le feu de camp de Lesbos, Merkel et Macron lancent une initiative pour accueillir 400 réfugiés mineurs

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé jeudi 10 septembre une initiative franco-allemande visant à permettre l’accueil dans l’Union européenne (UE) de mineurs réfugiés du camp grec de Moria, ravagé par un incendie.

“L’Allemagne et la France participeront, j’espère que d’autres Etats membres aussi”, a-t-elle déclaré lors d’une conférence à Berlin, estimant que la tragédie du camp de Moria devrait pousser les pays de l’UE à ” enfin “ parvenir à une politique migratoire commune.

Le chancelier n’a pas précisé directement le nombre de jeunes concernés. Mais elle a évoqué un groupe de mineurs transférés de l’île de Lesbos vers la Grèce continentale, ce qui, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), représente 406 jeunes non accompagnés. Et une source proche du dossier a confirmé à l’Agence France-Presse (AFP) cet ordre de grandeur de 400 enfants et adolescents.

«Il faut maintenant avant tout apporter une aide immédiate, garantir un meilleur hébergement aux personnes sur place (…). Dans le même temps, j’ai proposé au Premier ministre grec d’accueillir des réfugiés mineurs » transférée en Grèce continentale, a-t-elle expliqué. “C’est un premier pas”, elle a continué, “D’autres devront suivre”, soulignant que les Européens ne devraient pas laisser les pays du Sud, comme la Grèce ou l’Italie, gérer seuls la question des migrations.

Des milliers de réfugiés sur l’île grecque de Lesbos se sont retrouvés sans abri mercredi après qu’un énorme incendie a ravagé Moria, le plus grand camp de réfugiés de Grèce, où ils se pressaient. “Au fond, nous savons que les gens y vivent dans des conditions indignes et l’incendie nous a une fois de plus montré le problème”, a insisté Mmoi Merkel. Les Pays-Bas ont annoncé jeudi soir qu’ils étaient “Ouvert” à la demande de la Grèce pour accueillir un contingent de mineurs et de familles du camp grec.

READ  L'absence du président Tebboune plonge l'Algérie dans la léthargie
Lisez le rapport: “C’est un enfer sans fin”: sur l’île grecque de Lesbos, le plus grand camp de réfugiés d’Europe est parti en fumée

Dynamique de solidarité

Le chef de l’Etat français Emmanuel Macron a également eu des entretiens avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, a rapporté l’Elysée. “La France apportera tout le soutien nécessaire et participera, en coordination avec l’Allemagne, à la relocalisation des mineurs du camp incendié”, a souligné la présidence.

Dans la matinée en Corse, M. Macron avait également déclaré avoir eu des échanges avec la chancelière allemande à ce sujet. “Nous essayons d’embaucher autant de pays européens que possible pour accueillir les réfugiés, en particulier les mineurs”, avait-il précisé. A Bruxelles, la commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson, a pour sa part confirmé “Discussions en cours” sur ce sujet entre les États membres de l’UE.

le «Catastrophe» de la Moria, comme l’appelait l’Allemagne, a provoqué un élan de solidarité dans le pays et a rouvert le débat sur l’accueil des demandeurs d’asile en Europe, sur lequel les pays de l’UE se déchirent.

Ce débat intervient presque cinq ans jour pour jour après la crise des réfugiés de 2015, lorsque la chancelière allemande a décidé d’ouvrir les frontières de son pays à des centaines de milliers de réfugiés, fuyant notamment la guerre civile en Syrie. L’Allemagne, qui préside l’Union européenne jusqu’à la fin de l’année, s’est engagée à tout mettre en œuvre pour faire avancer ce dossier. “Nous ne pouvons résoudre le problème qu’ensemble”répété Mmoi Merkel jeudi.

L’Europe est plus que jamais pressée d’aller de l’avant, la Commission européenne devant présenter à la fin du mois une proposition tant attendue et plusieurs fois rejetée d’un nouveau pacte sur la migration et l’asile.

READ  La fuite ingénieuse des diplomates russes de Corée du Nord. Ils ont atteint le pays sur un chariot de chemin de fer à propulsion manuelle
Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’Allemagne propose de répartir les résidents du camp brûlé de Moria au sein de l’UE

Le monde avec l’AFP

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com