ARM: Windows émule (enfin) les applications x86 64 bits

Microsoft présent le premier construire Windows 10 public pour ARM capable d’émuler des applications 64 bits. Depuis son lancement en 2017, Windows 10 pour ARM a pu émuler la grande majorité des applications x86 historiques, disponibles en version 32 bits. Mais les applications les plus récentes sont disponibles dans une version 64 bits.

Microsoft Surface Pro X, un PC convertible avec un processeur ARM. Image Microsoft.

Windows 10 pour ARM s’intègre une couche d’émulation x86, dont les objectifs sont similaires à Rosetta sur macOS. Les instructions X86 sont «traduites» en instructions ARM, un système de mise en cache qui conserve les traductions courantes en mémoire pour des performances plus rapides. Dans son incarnation d’origine, cette couche d’émulation ne prenait en charge ni les anciennes applications 16 bits ni les applications 64 bits récentes.

Bien entendu, Microsoft promeut la compilation native d’applications pour l’architecture ARM. Elle donne elle-même l’exemple avec nouvelles versions Optimisé Visual Studio Code et Microsoft Teams. Pourtant, la grande majorité du référentiel Windows est composée d’applications x86. La plupart sont compilés pour 32 et 64 bits, comme Google Chrome, mais les plus récents et les plus exigeants ne sont disponibles qu’en 64 bits, comme Autodesk Sketchbook.

Avec cette annonce, Microsoft aborde la question de la transparence de la couche d’émulation. Dans les mois à venir, les utilisateurs de machines ARM n’auront plus à se soucier de la compatibilité de leurs applications avec une architecture particulière. Cela résoudra-t-il également le problème de performances, un point noir dans l’émulation x86 sous Windows?

Une chose est sûre: Microsoft termine un long projet, indispensable à la généralisation des machines ARM, même si les applications natives se multiplient. Espérons qu’elle considérera bientôt Windows 10 pour ARM comme un produit fini, digne d’une véritable «édition». le construit de développement peut être virtualisé sur les Mac M1, mais reconnaissance officielle serait le bienvenu.

READ  Abiteboul quitte Renault - F1 Service

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com