Auch. Cas de Covid-19 dans un institut de beauté: l’heure de la transparence et des précautions

l’essentiel
A Auch, un employé d’un salon de beauté a été testé positif au Covid-19. Commencez à informer et à rassurer les clients face à une crise sans précédent mais prévisible.

Karine Sobinski, la gérante de la boutique Yves Rocher d’Auch, ne l’a pas caché: un de ses employés a été testé positif au Covid-19. Transparence reflétant la rapidité de la réaction de la marque, qui a su gérer la crise.

Lisez aussi:
Gers. 10 nouveaux cas de Covid-19: un institut de beauté ferme temporairement à Auch

En quelques heures, un système a été mis en place pour supprimer toutes les zones grises et rassurer les clients, qui sont légitimement alarmés. «L’un des employés a été testé positif au coronavirus», explique Karine Sobinski. Elle a signalé des symptômes le week-end dernier en congé et n’a pas été en contact avec les clients lorsqu’elle a été testée positive. “

Malgré ce manque de contact, le magasin a donné l’alerte à l’enseigne. La maison mère se chargeait de rappeler à chaque client que l’employé contaminé avait pris en charge en cabine entre le 3 août et le 15 août. Soit près de 80 personnes, qu’Yves Rocher a contactées une à une.

Opération d’information et de désinfection

«La liste est longue, car nous avons volontairement mis un délai beaucoup plus long que nécessaire, pour rassurer tout le monde. Jeudi, une entreprise spécialisée a procédé à la désinfection complète du magasin, du hall aux cabines, inutilisable pendant 48 heures. «C’était assez inévitable que cela arrive à quelqu’un», soupire le manager. Mais maintenant, il faut rassurer et informer les clients, c’est impératif. “

READ  50 détections d'ondes gravitationnelles pour mieux comprendre l'Univers

L’ARS et la médecine du travail ont pris le relais pour les questions de santé. Avec une certaine lenteur: effet de vacances, absence ou méconnaissance des protocoles à appliquer, il a fallu frapper à de nombreuses portes pour savoir quel comportement adopter pour l’avenir.

«J’ai fini par avoir une personne qui m’a donné les instructions pour la réouverture. La personne infectée sera placée dans quinze jours, comme les cinq personnes – dont moi – qui ont été en contact avec elle les 14 et 15 août. “

Une décision qui permet la réouverture partielle du magasin le lundi, avec un nombre d’employés et de services réduit.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com