octobre 22, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Balance Ta Major, Change Disc… Face à la violence sexiste, le monde de la musique est appelé à agir

Le secteur de la musique n’a pas attendu les affaires Moha La Squale ou Romeo Elvis pour entamer son examen de conscience. Music Too France, DIVA ou Balance Ta Major… Depuis le début de l’été, plusieurs initiatives nées sur Internet ou les réseaux sociaux visent à dénoncer, avec des témoignages à l’appui, les agressions sexuelles et les actes sexistes qui se déroulent dans la communauté.

Music Too France et DIVA cet été, puis Change your disc et BalanceTaMajor il y a quelques jours… Les initiatives contre le harcèlement et les violences sexuelles dans l’industrie de la musique fleurissent en ligne. À des degrés divers, tous poursuivent le même objectif: faire entendre les victimes présumées, briser le silence et l’impunité qui, selon leurs instigateurs, règnent dans les rangs de l’industrie musicale en France.

Un an après la FEMM (pour les femmes engagées dans les métiers de la musique), et leur manifeste signé par mille deux cents professionnels du secteur qui exigeait un changement des mentalités et des pratiques, il faut dire, hélas, que les choses ont peu progressé. Comme révélé une étude du collectif CURA et de la Guilde des Artistes Musicaux (GAM) publié à l’automne 2019, une femme artiste sur trois a été agressée ou harcelée sexuellement dans l’industrie musicale en France, et une femme sur quatre parmi tous les professionnels du secteur.

Cet article est réservé aux abonnés

  • Tout le contenu souscrit : articles, revues, newsletters et le magazine en version numérique
  • l’accès à plus les 300 films VOD par an sélectionné par la rédaction
  • De avantages et réductions sur les événements culturelschoisi par Télérama
READ  Koh-Lanta, les quatre terres épisode 3 / France / J3 / Koh-Lanta / SOFOOT.com

Je m’abonne à partir de 1 €