Bientôt une loi interdisant la publicité de certains produits à la télévision?

l’essentiel
Barbara Pompili préparerait une loi régissant les spots publicitaires pour les produits considérés comme nocifs pour l’environnement ou pour la santé. La restauration rapide, le Nutella ou encore la Guadeloupe pourraient être visés.

Les annonceurs sont dans la tourmente. Selon un article publié dans le Journal du dimanche le 20 septembre, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, prépare une loi qui réglementerait la diffusion de certains spots publicitaires, voire les interdirait totalement.

Ce projet s’inspire d’un projet de loi des députés du groupe dissident de La République en Marche, Ecologie Démocratie et Solidarité, appelant à l’interdiction progressive à partir de 2022 des produits les plus polluants. La Convention citoyenne sur le climat a également préconisé de telles mesures.

Un projet de loi cet automne?

Ces restrictions pourraient bien apparaître. Peut-être même plus vite que prévu: le texte que Barbara Pompili prépare pourrait être prêt cet automne. Une première réunion d’information a déjà été organisée avant ce week-end avec des représentants de la Convention citoyenne, des chaînes de télévision, du monde de la publicité et des annonceurs.

Quelles marques pourraient être ciblées? Certains noms viennent spontanément à l’esprit. Nutella ou McDonald’s, constamment identifiés comme sources d’obésité, notamment chez les jeunes ou même chez certains constructeurs automobiles commercialisant des SUV, particulièrement polluants. D’autres semblent plus surprenants. Les offices de tourisme de la Guadeloupe ou de la Martinique par exemple ou des comparateurs de voyages. Ils sont considérés comme nocifs pour l’environnement car ils encouragent les gens à voler.

Le gouvernement veut réglementer, voire interdire la publicité télévisée pour:
-Le ud83d ude98 ud83d udef5 avec des moteurs thermiques
-Les fast food ud83c udf5f
-Les offices de tourisme des départements lointains en u2708 ufe0f comme la Guadeloupe et la Martinique
-Le Nutella ud83c udf30
(La facture de Barbara Pompili détaillée ce matin dans le JDD)

– Paul Larrouturou (@PaulLarrouturou) 20 septembre 2020

Une telle loi entraînerait d’énormes pertes pour le monde de la publicité. Le syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV) les chiffre dans le JDD à potentiellement plus d’un milliard d’euros pour les industries concernées par ces restrictions.

READ  accord pour 1150 départs volontaires, dont 700 non remplacés

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com