Cependant, le Brexit présente un avantage: vous n’avez pas à payer d’amendes

Période de transition post-Brexit les amendes de la route ne peuvent plus être appliquées, rapporte le journal British Times, citant des responsables français.

Le retrait du Royaume-Uni de l’UE signifie que la directive européenne de 2015, couvrant l’échange transfrontalier d’informations sur les infractions routières, qui permet aux pays de l’UE de transmettre des données sur les conducteurs et les amendes, ne s’applique plus.

Un conducteur britannique peut toujours recevoir un billet sur les lieux ou être photographié avec une caméra automatique, mais dans la pratique, il n’est plus possible d’obtenir le paiement après le retour de l’agresseur dans les îles. Il en va de même pour les conducteurs européens au Royaume-Uni.

En 2019, 444000 emplois ont été enregistrés en France. 378 infractions routières commises par des conducteurs britanniques – allant de l’utilisation du téléphone au volant (135 euros) au dépassement de la limite de vitesse de plus de 50 km par heure (1500 euros).

Selon le portail automobile Caradisiaque, La France pourrait perdre jusqu’à 60 millions d’euros par an en amendes impayées.

Montage: Michał Broniatowski

READ  Travailleurs humanitaires tués au Niger: suspect arrêté et "pistes sérieuses"

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com