Chaleur dans les Alpes: c’est ainsi que le climat de la France va changer au cours de ce siècle

Cette semaine, un tribunal a confirmé que les Français ont le droit d’exiger une action décisive de l’Etat pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le climat en France pourrait bientôt changer radicalement – les climatologues français préviennent que la douceur du climat pourrait bientôt devenir de l’histoire et que la chaleur tropicale prendra sa place. Les Alpes, les Pyrénées, la Côte d’Azur et le sud de l’Occitanie devraient être les plus touchés par le réchauffement climatique.

Lisez aussi: Le climat changera notre façon de voyager à l’avenir

Sur la base d’une modélisation réalisée pour les Nations Unies, les climatologues de Meteo France ont produit des estimations régionales adaptées à trois scénarios potentiels d’émissions mondiales. Le premier est de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre pour devenir neutre en carbone d’ici 2070 (réchauffement de + 1 ° C), le second montre que les émissions n’augmentent que jusqu’au milieu du siècle (réchauffement de + 2,2 ° C), et le troisième montre un monde avec un carburant incontrôlé consommation fossile (réchauffement de + 4,5 ° C).

Les deux scénarios les plus pessimistes sont exceptionnellement loin d’être convenus l’Accord de Parisqui vise à limiter l’augmentation de la température globale à 1,5 ° C, seuil qui pourrait être atteint dès 2024. Même avec les prévisions les plus optimistes, cependant, le nombre de jours de chaleur en France pourrait doubler. Dans le deuxième scénario, ils tripleraient à quatre fois, et dans le scénario le plus extrême, ils doubleraient cinq à dix fois. Le nord-ouest de la France, en particulier la Bretagne, souffrirait le moins du réchauffement climatique.

READ  Espagne - Suisse. Conseils, cotes (10/10/2020)

Le célèbre climatologue français Jean Jouzel a déclaré au Monde que “la France doit travailler trois fois plus vite pour réduire les émissions de gaz à effet de serre”. Il a également déclaré qu’il regrettait que toutes les propositions de la Convention civique sur le climat n’aient pas été mises en œuvre.

Les actions de la France pour lutter contre la crise climatique ont longtemps suscité de sérieux doutes chez les climatologues. Le pays a été condamné cette semaine par un tribunal pour ne pas avoir abordé la crise climatique et ne pas tenir ses promesses de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le procès a été qualifié de «chose du siècle» et il a été lancé par une pétition présentée par quatre organisations environnementales françaises signées par 2,3 millions de personnes.

Les ONG affirment que l’État dépasse son budget carbone et n’agit pas assez vite pour moderniser les bâtiments afin qu’ils soient économes en énergie ou pour développer les énergies renouvelables. Ils disent que cela a un impact sérieux sur la qualité de vie et la santé des personnes en France. Dans un rapport de juillet dernier, le Haut Conseil climatique français a vivement critiqué la politique du gouvernement, jugeant son action climatique incompatible avec ses défis et ses objectifs.

Jean-François Julliard, directeur exécutif de Greenpeace France, l’une des organisations du plaignant, a qualifié cette phrase de “victoire historique pour la justice climatique”.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com