Classiques japonais de Suisse en parfait état

Heinz Macchi possédait une salle d’exposition automobile dans le canton de Lucerne. Au fil des décennies, environ 240 véhicules ont été assemblés dans les halls de l’entreprise. Qu’il suffise de dire que plus de 100 d’entre eux, bien qu’ils aient atteint l’âge les qualifiant de classiques, sont en parfait état.

Fait intéressant, la collection collectée ne se composait pas de voitures de sport super chères ou de limousines de luxe, mais de modèles économiques des années 70, 80 et 90. Les Mazda 323 et 626 se trouvaient principalement dans les halls des concessionnaires.

Heinz Macchi a fondé la société Auto Macchi dans les années 1960. Il a importé des voitures de diverses sociétés, telles que British-Leyland, Mazda, Saab et Nissan. Cela en a fait l’un des plus grands importateurs de voitures suisses. Le showroom Root a été créé en 1972 et Macchi a utilisé un bâtiment d’une superficie de 13 000 m2 pour ses besoins. Le propriétaire excentrique au sous-sol avait même des karts et une piste de bowling.

La genèse de cette collection a été tragique

Les objets trouvés sont des véhicules qui n’ont pas été vendus. Malheureusement, le début de cette collection est associé à des événements tragiques. La rumeur veut que mort L’épouse et le fils de Macchi ont contribué aux problèmes mentaux du propriétaire et, par conséquent, à la faillite de l’entreprise. Hanz Macchi a vécu dans les salles d’exposition abandonnées jusqu’à sa mort en 2014. On raconte aussi qu’il dormait dans des voitures assemblées et qu’il brûlait de vieux dossiers et documents pour se réchauffer.

READ  Un éclairage rafraîchissant au sommet du Cervin. Les Suisses se montrent solidaires de ceux qui combattent le virus

Après la mort de Macchi, 240 voitures ont été vendues aux enchères et jusqu’à 89 d’entre elles sont allées au vendeur polonais de Klasyka Gatunek de Wrocław. Ces véhicules comprennent 86 Mazd et 3 Nissan. Chacun d’eux n’avait pratiquement pas de kilométrage et n’a jamais été enregistré.

Le propriétaire des Classics Species, Michał Rozciecha, était sur place lors de la liquidation de la collection et affirme qu’environ 110 voitures de 1975 à 1995 étaient en parfait état. Parmi eux se trouvaient, entre autres, des Saab 90 avec un kilométrage de 500 km ou des camions Bedford (ces véhicules ont été achetés par un collectionneur des Pays-Bas).

Des représentants des Species Classics ont vendu certains des véhicules capturés sur place en Suisse, et d’autres les ont amenés en Pologne et ici ils ont également été donnés à de nouveaux propriétaires. Parmi ces véhicules figuraient, entre autres, la Mazda 323 en plusieurs versions de carrosserie et de moteur et de différentes générations, ainsi que les modèles 626 et Nissan Sunny.

L’histoire a bouclé la boucle

Théoriquement, l’histoire de la récolte suisse s’est terminée en 2015, mais elle est redevenue pertinente, car certains des véhicules qui étaient autrefois vendus ont réapparu dans les publicités. Il s’agit principalement de deux Mazda 626, l’une d’elles a été mise en vente dans notre pays, et l’autre en Suisse.

La copie «domestique» est la Mazda 626 2.0i GT liftback de 1986, équipée d’un moteur à essence de 120 CV. La voiture a un kilométrage de 1500 km, et la peinture et l’intérieur ont toujours l’air neuf. La voiture suisse a également 1500 km et semble parfaite, mais c’est un 2.0 GLX avec un moteur de 95 CV. En quelques années, la valeur des voitures a considérablement augmenté. Lors de la liquidation de la récolte, ces véhicules devaient être payés de 950 à 1900 euros, tandis que les propriétaires actuels en réclament 12 000 et 14 000 euros. euro.

READ  30 Boite Conservation Alimentaire les mieux qualifiés

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com