“Comme le pic de la deuxième vague.” Situation épidémique difficile en France

“Les pressions sanitaires atteignent désormais des niveaux comme au pic de la deuxième vague de l’automne”, a déclaré jeudi le ministre de la Santé Olivier Veran lors d’une conférence de presse sur l’assainissement du pays.

“L’épidémie reste très hétérogène sur le territoire, elle n’agit pas de la même manière partout”

Veran le remarqua.

Le ministre de la Santé a informé que le gouvernement est particulièrement préoccupé par la situation dans trois régions: Hauts-de-France, Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur, donc des restrictions devraient être introduites ou assouplies au niveau régional .

La pression sur les hôpitaux de la région parisienne, en particulier dans les unités de soins intensifs, n’a cessé d’augmenter au cours de la semaine écoulée. Toutes les 12 minutes, un patient est admis aux soins intensifs de la région Ile de France, a déclaré Veran et n’a pas exclu le transfert de patients des hôpitaux vers d’autres régions.

Le taux hebdomadaire de maladie à coronavirus dans la région a atteint une moyenne de 350 cas pour 100000. résidents. Cependant, nous ne savons pas où se situe le pic de l’épidémie

Véran a admis et prévenu: “Si l’épidémie se poursuit à ce niveau et à ce rythme (en Ile-de-France), nous prendrons les mesures nécessaires.”

Les nouvelles variantes plus contagieuses du coronavirus remplacent progressivement la variante d’origine sur le territoire national et représentent “ plus des deux tiers des infections en France ”.

La variante britannique représente actuellement plus de 67%. infections, et le Brésil et l’Afrique du Sud environ 6 pour cent.

“Nous nous faisons vacciner juste à temps et les vaccinations n’attendent pas” – a défendu la stratégie de vaccination française Veran. Jeudi, 286 mille. Des Français ont reçu le vaccin. Depuis le début de la campagne de vaccination, 4 544 897 Français ont reçu la première dose du vaccin et 2 164 978 ont également reçu la deuxième dose.

READ  Attika le chameau, qu'Edmée de France a conduit en Mongolie, est mort. Elle a passé l'hiver à Kruszwica

Le ministre de la Santé a également souligné qu’il n’était pas nécessaire de suspendre les vaccinations avec AstraZeneca.

Au cours des dernières 24 heures, 27166 personnes ont été confirmées avec un coronavirus en France, et 265 sont décédées dans les hôpitaux. Le bilan des décès dus au coronavirus est passé à 89856 depuis le début de la pandémie, a annoncé jeudi l’Agence de la santé publique (SPF).

1 609 patients ont été hospitalisés par jour, dont 385 ont été admis dans les unités de soins intensifs. Le nombre de patients hospitalisés a diminué de 111 et s’élève à 24 858. 3 992 patients sont traités dans des unités de soins intensifs.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com