octobre 29, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Coronavirus: le “Rehab-Covid” sur la piste du traitement des symptômes persistants

l’essentiel
Comment se soigner lorsque vous présentez encore des symptômes de Covid-19 mais que le virus ne circule plus dans votre corps? L’hôpital Foch de Suresnes a lancé le projet «Réhab-Covid» qui vise à récupérer ces patients et à comprendre l’origine de leurs maux.

En France, il existe peu de structures pour traiter les patients qui ne se sont pas complètement rétablis coronavirus plusieurs mois après avoir contracté la maladie. L’hôpital Foch de Suresnes, situé dans les Hauts-de-Seine, a ouvert le 19 juin un programme de rééducation dédié à ces «longs Covid». Créé par le Dr Nicolas Barizien, chef du service de réadaptation fonctionnelle, le «Réhab-Covid» vise à réhabiliter les personnes souffrant de symptômes persistants. Le programme cherchera également à comprendre pourquoi leurs examens biologiques ne sont étrangement ni alarmants ni anormaux.

Le «Rehab-Covid» propose donc un suivi médical de ces patients. Le premier rendez-vous est destiné à vérifier une éventuelle rechute et la présence de cicatrices pulmonaires dues au coronavirus. Ensuite, les consultations consistent en des séances de deux heures et demie au cours desquelles le patient est entouré d’une équipe composée d’un kinésithérapeute, d’une diététiste, d’un psychologue et d’un médecin.

Une grande partie du programme se concentre sur la rééducation respiratoire et musculaire. Les patients ont une très mauvaise condition physique, ont des difficultés à respirer et ont souvent perdu beaucoup de poids à cause de la maladie. Lors de leurs rendez-vous, de nombreux exercices physiques les attendent, notamment sur un électrocardiogramme d’effort.

Places limitées

Face à l’afflux du nombre de candidatures, un système de sélection a été mis en place pour intégrer le «Rehab-Covid». D’une part, les patients qui sont restés à l’hôpital de Foch lorsqu’ils étaient atteints de Covid-19 ont la priorité. En revanche, le Dr Nicolas Barizien a communiqué à ses confrères médecins d’Ile-de-France une série de tests pour évaluer si son patient peut rejoindre le programme ou être traité par un suivi plus classique avec un kinésithérapeute, un pneumologue ou une diététiste.

READ  La nouvelle villa de Jennifer Lopez menacée par le réchauffement climatique

Les quatre critères du test comprennent une évaluation de la perte de poids et un test physique de 30 secondes. Si plus d’un critère est positif, alors le patient et son médecin traitant peuvent soumettre une demande d’admission au projet «Rehab-Covid». Ceci est souvent plus difficile pour les personnes qui ont eu un Covid-19 «modéré», en raison de la forte demande. Cependant, ils sont très nombreux: le Dr Nicolas Barizien, interrogé par FranceInfo, estime qu’entre 15 et 20 000 personnes auraient pu développer des séquelles suite à un «Covid modéré».