décembre 1, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Covid-19: la carte des communes françaises les plus touchées par l’épidémie

La carte de la France de l’épidémie de Covid-19 s’affine de plus en plus. L’échelle de la ville était déjà disponible – pour la première fois – depuis mercredi soir, et depuis ce samedi nous avons deux nouvelles tranches. Cela permet de savoir où se trouvent les communautés les plus touchées par la «deuxième vague».

Jusque-là, la strate la plus élevée était celle d’un taux d’incidence (c’est-à-dire le nombre de cas pour 100 000 habitants) supérieur à 250. La préoccupation était que 7 588 communes étaient concernées mercredi, soit plus de 20% des total. Et dans certaines des zones les plus touchées, en région parisienne, autour de Lyon ou dans le Nord par exemple, est alors apparu un bloc unicolore indifférencié. Nous (et d’autres) avons soumis cette inquiétude à Santé publique France, qui nous a informés qu’une correction serait apportée dans les prochains jours.

Chose faite samedi dernier, donc, avec deux nouvelles tranches d’incidence: entre 500 et 1000, et supérieure à 1000. Il n’est pas possible d’avoir des chiffres précis, mais uniquement des fourchettes, car Santé publique France a voulu éviter de trop «stigmatiser» les communes ce qui aurait un taux d’incidence particulièrement élevé. «Les taux exacts ne sont pas affichés afin d’éviter l’identification des personnes testées, notamment celles qui ont un test positif», écrit également l’agence de santé dans sa documentation détaillée.

Une grande majorité de villages

Cependant, on peut désormais distinguer les communes qui se trouvent dans une situation particulièrement critique. Sur la semaine du 16 au 22 octobre, le taux d’incidence est supérieur à 1 000 sur 1 160 d’entre eux (sur un total de 35 014). Celles-ci sont dispersés dans toute la France, mais la grande majorité se trouve, sans surprise, autour de Lyon et de Saint-Étienne, deux des métropoles les plus touchées par l’épidémie.

READ  La course aux vaccins avance, un véritable espoir pour l'économie?

Trois grandes villes sont concernées: Saint-Etienne (Loire, environ 180 000 habitants), Tourcoing et Roubaix (Nord, près de 100 000 habitants chacune). Il existe également quelques dizaines de communes de plus de 3 500 habitants, ainsi que de nombreux villages. Cela n’est pas forcément surprenant: il suffit de 10 habitants d’une communauté de 1000 habitants pour être testés positifs pour que le taux d’incidence atteigne 1000, par exemple.

Dix fois plus de villes critiques qu’il y a trois semaines et demie

Cette nouvelle distribution nous permet encore de tirer plusieurs leçons intéressantes. D’une part, trois semaines et demie plus tôt, seules 105 communes avaient une incidence supérieure à 1 000 (données couvrant la période du 21 au 27 septembre). À l’inverse, le nombre des plus épargnés, c’est-à-dire en dessous du seuil de vigilance fixé à 10, a chuté sur la même période de 18 397 à 6 477. Ces chiffres sont donc une preuve supplémentaire que l’épidémie progresse dans toute la France depuis quelques semaines.

Covid-19: la carte des communes françaises les plus touchées par l'épidémie

De plus, on découvre qu’aucun arrondissement parisien ni aucune petite ville de la proche banlieue de la région Ile-de-France n’apparaît dans la couleur la plus sombre. Jusque-là, on savait seulement que le taux d’incidence était supérieur à 250 partout en région parisienne. On découvre maintenant qu’il y en a aussi systématiquement moins de 1000.

Contrairement aux villages, cela s’explique certainement par le fait que ces zones sont très denses, de sorte qu’il faudrait beaucoup de personnes contaminées pour augmenter le taux d’incidence au-delà de 1000. Mais ce seuil était déjà atteint dans de nombreuses communes des zones métropolitaines de Lille, Lyon et Saint-Etienne. Preuve que la situation sanitaire y est particulièrement préoccupante.

READ  Quel rôle joue la science dans une démocratie?