janvier 21, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Crèches en France uniquement lorsqu’elles promeuvent la «culture locale»

Chaque année, diverses collectivités territoriales françaises sont accusées de violer le principe de laïcité. En règle générale, chaque crèche de Noël organisée publiquement est protestée par des partis et des organisations de gauche qui protègent la nature laïque de la république.

Cette année, le cas de Melun est devenu connu, dans lequel le maire a décidé d’installer une crèche devant le bureau. Cette action a rencontré la réaction d’une dizaine d’organisations de gauche.

Vogel a décidé de profiter de la décision du Conseil d’État français, qui dit que Les crèches publiques sont autorisées, mais uniquement si elles ont une longue tradition, font la promotion de la culture populaire, du patrimoine de la région ou sont de nature artistique. La signification religieuse de la crèche doit être «complétée» d’une manière ou d’une autre. Vogel a donc inclus une délicatesse locale dans la crèche, le fromage brie produit à Melun. Dans le cadre de cet ajout, le tribunal a décidé que la crèche pouvait rester à sa place. De nombreux fonctionnaires locaux utilisent ce type de procédure, et pourtant, les affaires sont souvent portées devant les tribunaux.

Melun est située dans le département Seine-et-Marne qui appartient à la région parisienne. Depuis 2016, Louis Vogel, professeur de droit, ancien homme politique UMP, fondateur du parti de centre-droit Agir en 2017, en est le maire.

Les médias ont écrit sur des situations analogues à Perpignan ou à Béziers en Gascon, où le problème revient chaque année.

Lisez aussi:
L’église des Pays-Bas renaît. Comment?

READ  France. L'intelligence artificielle comptera les masques en communication