décembre 5, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Daniil Medvedev libère Rafael Nadal et se qualifie pour la finale des Masters

Un an après son point zéro pour ses gros débuts dans le tournoi Masters (trois défaites de groupe), Daniil Medvedev se prépare à disputer la finale du London Masters. Samedi soir, le Russe a battu le numéro 2 mondial Rafael Nadal (3-6, 7-6 [4], 6-3 et 2h36).

Toujours à la recherche d’un premier sacre dans ce que beaucoup considèrent comme le «cinquième Grand Chelem», l’Espagnol était très proche de se qualifier pour sa troisième finale, après celles perdues contre Federer et Djokovic en 2010 et 2013. Il a même servi à gagner le match, à 5-4 dans le deuxième set, mais Medvedev a réussi un fabuleux match de récupération pour briser le blanc avant de remporter le tie-break et de prendre le dessus de manière irréparable.

Auparavant, le numéro 4 mondial avait réalisé un excellent début de match, s’appuyant sur son impressionnant début de semaine durant lequel il ne laissait que des miettes à ses adversaires de groupe, Alexander Zverev (6-3, 6-4), Novak Djokovic (6-3, 6-3) et Diego Schwartzman (6-3, 6-3). Ses statistiques de service après trois engagements étaient irréelles: 100% de premières balles (16/16!), 3 as et seulement 4 points perdus.

Une tactique qui porte ses fruits contre les frappes plates de son adversaire, ainsi que son désir de ne couvrir pratiquement aucun revers pour forcer le joueur de 1,98 m à se baisser et à sortir de sa zone de confort. Lors de ses trois premiers matches de la semaine, Nadal avait frappé 76% de sa levée du revers, 24% de la tranche. A la fin d’un set samedi, il était à 80% slice, 20% lift.

Après avoir plié sans casser pendant 35 minutes, l’Espagnol a profité, à 4-3, du premier service imparfait de Medvedev pour briser le blanc et conclure le set quelques instants plus tard, grâce notamment à une volée de service qui n’a été que freinée. n’aurait pas nié John McEnroe. Si les statistiques étaient en faveur du Russe, c’était Nadal qui menait.

Jusque-là très intense, le jeu est soudainement devenu plus décousu. Nadal a commencé le deuxième set avec un jeu de service désagréable, s’est terminé par une faute directe et une double faute. À 4-1, Medvedev a même obtenu une double pause de 5-1, mais son revers a échoué dans la voie. Quelques minutes plus tard, un coup droit a donné au numéro 2 mondial une percée, de plus en plus incisive dans l’échange, contrairement au Russe qui multipliait les fautes sur le revers, d’ordinaire si précis.

«À 5-4 dans le deuxième set, j’ai décidé de changer certains détails, d’être plus sur le terrain, d’aller un peu plus. Cela a très bien fonctionné, j’en suis très satisfait. “

READ  USA-Restrictions sur les frontières terrestres étendues

Nadal a de nouveau saisi l’engagement du joueur de 23 ans et s’est offert le droit de servir pour le match. «J’avais un sentiment étrange jusqu’à 5-4 pour lui dans le deuxième set, le sentiment que je frappais de très bons tirs mais il n’y avait pas d’égalité dans mon jeu., A expliqué Medvedev après la réunion. Il était meilleur aux moments importants. J’ai décidé de changer quelques détails à ce moment-là, être plus sur le terrain, aller un peu plus. Cela a très bien fonctionné, j’en suis très satisfait. “

Beaucoup plus agressif au retour, Medvedev a cassé le blanc. C’est lui qui a été à l’initiative lors du tie-break. A 4-3, il décroche un lob aussi fou que content sur un coup droit boisé. Il a remporté le tour trois points plus tard.

Physiquement touché, moins lucide, Nadal a commis quelques grossières erreurs qui l’ont mis en danger lors de sa mise au jeu. Il a sauvé une balle de break dès le début du troisième set, puis deux de plus à 3-3, mais le quatrième était le bon pour le Russe qui s’imposait quelques minutes plus tard, à 19 heures de sa finale contre Dominic Thiem, vainqueur de Novak Djokovic plus tôt dans la journée.