octobre 29, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

dans “A l’aube qui vient”, Francis Cabrel se donne plus et continue d’assumer son rôle de troubadour

L’artiste s’est retiré sur ses terres à Astaffort pour réaliser son 14e album studio, le premier en cinq ans.

Artiste majeur, mais artiste rare, Francis Cabrel sort le vendredi 16 octobre À l’aube revenant, son 14e album studio. Comme toujours avec lui, c’est en se retirant dans son pays d’Astaffort, dans le Lot-et-Garonne, qu’il trouve le calme nécessaire pour écrire et composer de nouvelles chansons personnelles et reconnaissables. Parce que Francis Cabrel, cela reste un style, une délicatesse et un talent d’auteur que le temps ne gâche pas.

Francis Cabrel est une force tranquille, une guitare à genoux et une histoire qui se déroule. A 66 ans, le chanteur se ressemble, se tromper. Ses chansons ont le charme fou et la couture délicate de cinq ans de travail patient et solitaire chez lui à Astaffort.

À y regarder de plus près, Francis Cabrel est plus impliqué dans cet album. Il rend hommage à son père, ouvrier dans une biscuiterie: “Tu n’as jamais eu mon âge. Tu as travaillé trop dur pour ça.” Et parle aussi du climat qui est perturbé: “Notre déjeuner aux fines particules, dans la fumée de l’Inde ou de la Chine. Sous le ciel noir qui descend au sol.” Mais surtout, Francis Cabrel assume un rôle qu’il connaît depuis longtemps: le troubadour, comme au Moyen Âge.

Et c’est ainsi qu’il chante face au temps qui passe. À l’aube revenant, 14e album, et encore, la guitare s’appelle Cabrel.

Découvrez “At the coming dawn”, le 14e album studio de Francis Cabrel avec Yann Bertrand.

READ  La sonde américaine Osiris-Rex a réussi sa manœuvre sur l'astéroïde Bénou