octobre 20, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

dans la douleur, l’Argentine gagne en Bolivie

Il n’est jamais facile de gagner à La Paz, en Bolivie, à 3600 mètres d’altitude. C’est pourtant le défi qui s’est offert à l’Argentine, pour la deuxième journée de qualification pour la Coupe du monde 2022. Balayée par le Brésil (0-5) à São Paulo dès la première journée, la Verde a dû se refaire à domicile. Les hommes de Lionel Scaloni ont rapidement mis le pied sur le ballon, mais manquaient clairement de vitesse pour déstabiliser leurs adversaires.

Après cette publicité

Ocampos était impliqué sur le côté gauche, et nous avons à peine vu Lionel Messi. Le rythme, assez bas, convenait enfin aux Boliviens, le jeu plutôt direct. Leur attaquant, Moreno Martins, parvenait à se retrouver de plus en plus et il allait être récompensé de ses efforts en inscrivant, d’une tête, le premier but de la rencontre après un bon centre de Chumacero, laissé seul sur la gauche (1 – 0, 24e). Battus, les Argentins se sont appuyés sur les frappes de Paredes, qui a touché le poteau à sa deuxième tentative du match (40e).

Lataro et Correa sauvent l’Argentine

Il a fallu un coup du sort à l’Argentine pour égaliser. Lautaro Martinez, retrouvé dans la surface, a forcé une frappe qui a été contrée, mais le défenseur s’est trompé dans son dégagement, à son tour contré par Lautaro, qui a marqué plus qu’improbablement (1-1, 45e). Cela a ravi le sélectionneur Scaloni, qui est revenu carrément sur le terrain pour féliciter son attaquant. C’est aussi pour dire l’effervescence de l’Argentine actuellement. À son retour des vestiaires, Messi semblait toujours aussi impuissant, marchant la plupart du temps et étant peu trouvé par ses coéquipiers, ce qui est compatible, forcément.

READ  Mercato | Mercato - Barcelone: ​​le Barça fait une grande annonce pour Lionel Messi!

Trop imprécis techniquement, les joueurs argentins ont eu beaucoup de mal à apporter de la vitesse à leur jeu et sont restés sous la menace de Boliviens non plus inspirés mais bataillants. A partir d’un niveau bas, la rencontre a basculé dans l’ennui et il était rare de voir une séquence de plus de 3-4 passes. Un petit dégagement est venu de Messi, qui a débordé sur le côté droit avant de servir Lautaro en profondeur, mais la frappe de ce dernier a été déviée par Lampe (75e). Cela a revigoré l’Albiceleste, qui prendrait l’avantage grâce à Joaquin Correa, qui est entré dans le jeu à la place d’Ocampos. Lautaro, retrouvé par Messi, a décalé Correa, qui a croisé sa frappe par la gauche (1-2, 79e). Un petit miracle pour les Argentins, terriblement décevants, mais qui comptent désormais 6 points après 2 matchs. Pour la qualité du jeu, nous reviendrons.