octobre 29, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Déchaîné contre le Pérou, Neymar dépasse Ronaldo et vise le record de Pelé – Coupe du monde

La Seleçao s’est imposée à Lima (4-2) contre le Pérou lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Auteur d’un triplé, Neymar a dépassé Ronaldo au classement des meilleurs buteurs de l’histoire de l’équipe nationale.

Le Brésil est sorti en tête mardi de la deuxième journée de qualification sud-américaine pour la Coupe du monde 2022, battant le Pérou à Lima (4-2) grâce à un triplé de Neymar. Le Brésil conserve la tête dans ces qualifications grâce à une meilleure différence de buts (+7 contre +2) que l’Argentine, seule autre équipe à avoir remporté ses deux premiers matches.

Pour son 103e match en équipe nationale, l’attaquant du Paris SG est devenu le deuxième meilleur buteur de l’histoire du quintuple champion du monde avec 64 buts, soit deux de plus que le «Fenomeno» Ronaldo. Seul Pelé a fait mieux, avec 77 buts en 92 matches. Un record à la portée de Neymar, 28 ans, qui a inscrit ses deux premiers buts à Lima sur penalty.

»LIRE AUSSI – Adil Rami au Figaro: “J’ai détesté Didier Deschamps, maintenant je le remercie”

L’ouverture du Brésil vendredi, face à une équipe faible de Bolivie, avait été une promenade dans le parc (5-0). Mardi, même si les Péruviens étaient diminués, avec deux joueurs abandonnés à la dernière minute à cause du coronavirus, les Brésiliens ont eu beaucoup plus de difficultés pour cette réédition de la finale de la Copa America qu’ils avaient remportée (3-1) en juillet 2019 au Maracana.

Neymar est le meilleur avec le PSG en 2019-20

READ  enquête pour "corruption dans le sport" et "fraude par bandes organisées" après un double suspect

L’Argentine fait le travail

Auparavant, l’Argentine a su faire preuve de patience face à l’ardeur de la Bolivie pour s’imposer (2-1) sur les hauteurs de La Paz, et signer un deuxième succès dans ces éliminatoires pour la Coupe du monde 2022. L’Argentine savait que la Bolivie, composée de joueurs expérimentés à l’altitude du stade olympique Hernando Siles de La Paz, à 3600 mètres, allait imposer un rythme très dur à ses joueurs arrivés deux jours plus tôt pour s’acclimater.

Dominée dans les duels et dans les courses, sans engagement collectif, l’Argentine semblait chercher de l’oxygène en première période contre des Boliviens combatifs à chaque balle. Souvent au trot, tête baissée, en point de fixation mais sans proposer de solutions à ses partenaires, Lionel Messi n’était pas le chef d’orchestre attendu.

Avec une équipe argentine qui a étiré les lignes au maximum pour limiter les grandes courses, «La Pulga» n’a passé que quelques plis défensifs. Dans les trois autres matchs de la journée, la Colombie a fait match nul (2-2) avec le Chili à Santiago, l’Équateur a dominé l’Uruguay (4-2) à Quito et le Paraguay a battu le Venezuela (1-0) à Caracas.

Résultats du mardi:
Bolivie-argentin 1-2
Equateur-Uruguay 4-2
Venezuela-Paraguay 0-1
Pérou-Brésil 2-4
Chili-Colombie 2-2