mars 1, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Documentaire “Hold Up” sur le Covid-19: Philippe Douste-Blazy “se dissocie”, la majorité dénonce une “propagande conspiratrice”

Politique

POLÉMIC – La sortie le 11 novembre de “Hold Up”, du journaliste Pierre Barnérias, a suscité l’indignation de la majorité présidentielle, qui dénonce un film de “conspiration” sur la gestion de la crise sanitaire. Interviewé dans ce documentaire, l’ancien ministre Philippe Douste-Blazy a également pris ses distances.

La bande-annonce du film a été diffusée sur les réseaux sociaux ces derniers jours. “Hold Up”, documentaire du journaliste indépendant Pierre Barnérias, est sorti mercredi 11 novembre et semble prêt pour une violente polémique.

Ce film de près de 2h40, financé via des plateformes participatives, a levé plus de 200 000 euros et a généré une audience exponentielle depuis son lancement. Accusé d’avoir donné la parole à des intervenants soupçonnés de soutenir les théories du complot sur la crise sanitaire actuelle et sa gestion par l’exécutif, et d’avoir relayé ces théories du complot, il s’est invité jeudi dans la sphère politique.

Philippe Douste-Blazy se dissocie

Parmi les premiers à réagir, l’ancien ministre et ancien secrétaire général adjoint des Nations unies, Philippe Douste-Blazy. Le médecin qualifié faisait partie des personnes interrogées pour le documentaire. “Hold Up” était “présenté comme un documentaire sur l’épidémie de Covid-19”, s’était justifié, mercredi sur Twitter, celui qui avait défendu en avril dernier les travaux du professeur Didier Raoult.

“Je n’ai pas vu ce film et s’il y a le moindre personnage conspirateur, je veux dire le plus clairement possible que je m’en dissocie”, a assuré l’ancien ministre de Jacques Chirac. “La crise sanitaire que nous traversons est suffisamment grave pour ne pas ajouter de confusion aux moments douloureux que nous vivons.”

“Propagande du complot”

La sortie du film, qui entend remettre en question “la société mondiale de manipulation” entourant la pandémie, a suscité une forte condamnation au sein de la majorité présidentielle. “Ce n’est pas un docu, ce n’est pas du journalisme, c’est de la propagande conspiratrice avec un budget à succès. Honteusement approuvé par quelques politiciens errants”, a dénoncé la députée LaREM Coralie Dubost sur Twitter. Au sein du groupe, Laeticia Avia a également estimé que le film reprenait “fake news sur fake news”.

Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt a pour sa part retweeté une série de messages déchiffrant ce documentaire “délirant”.

READ  L'hommage émouvant d'Elie Semoun à son père mort de la maladie d'Alzheimer

Dénoncer un “fakenews complotiste”, l’ancien secrétaire d’Etat Mounir Mahjoubi a, pour sa part, appelé à la démission de la députée Martine Wonner (ex-LaREM), l’une des oratrices du documentaire.

“Nous recevons de multiples messages autour du film Hold-Up. Des gens qui sont dans un réel déni de réalité, dans un mouvement de conspiration et qui pensent sérieusement que tout cela a été fabriqué”, a témoigné à l’AFP le président du groupe Agir Ensemble Olivier Becht, un allié de la majorité.

“Nous devons entendre les peurs et les malentendus face à tout ce qui nous arrive”, a déclaré le député européen LaREM Stéphane Séjourné, ancien conseiller d’Emmanuel Macron. “Mais la remise en cause de la science, des vérités alternatives, la manipulation et l’instrumentalisation des angoisses ne peuvent constituer un programme ou un horizon.”

Toutes les infos sur

Covid-19: la France face à l’ampleur de la deuxième vague

Les dernières informations sur l’épidémie de Covid-19

Dans une chronique publiée sur le site FranceSoir, le producteur du film, Christophe Cossé, a décrit le Covid-19 comme un “virus pas plus offensant qu’un autre Covid saisonnier” et foudroyé “une entreprise de manipulation mondiale incroyable et phénoménale”, en veillant à ce que les membres du Conseil scientifique soient “principalement à proximité des laboratoires pharmaceutiques”. Dans une séquence du film particulièrement critiquée, la sociologue Monique Pinçon-Charlot, proche du PCF, compare la situation actuelle des populations pauvres de la planète à l’Holocauste sous l’Allemagne nazie. Le documentaire a notamment été relayé par l’actrice Sophie Marceau sur son compte Instagram.

READ  Un Si Grand Soleil en avance: résumé de l'épisode 468 du vendredi 28 août 2020 [SPOILERS] - Série de nouvelles à la télévision

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Confinement: Castex s’exprime aujourd’hui, scénario de statu quo le plus probable

LIVE – Tour de vis ou statu quo? Suivez la conférence de presse de Jean Castex deux semaines après la reconfiguration

EN DIRECT – Élections américaines: Joe Biden nomme le démocrate chevronné Ron Klain au poste de futur chef de cabinet

Limiter la diffusion des images de la police: pourquoi ce projet de loi est controversé

Le PDG de Pfizer a vendu 5,6 millions de dollars d’actions le jour de l’annonce de l’efficacité des vaccins