février 28, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Donald Trump ouvre la porte à la défaite pour la première fois

Présidentielle américaine: Donald Trump ouvre la porte à la défaite pour la première fois – 20 minutes

“Le temps nous le dira”: Donald Trump semi-ouvert le vendredi
la porte à vaincre devant de
Joe Biden, renforcé pour sa part par l’annonce, dix jours plus tard, des derniers résultats présidentiels. Le président sortant, pour son premier discours public en plus d’une semaine, a en effet évoqué la possibilité d’un revers électoral dans un commentaire sur la résurgence de la pandémie Covid-19 aux Etats-Unis.

“Je pense que le temps nous dira quelle administration nous aurons, mais quoi qu’il arrive dans le futur, qui sait, je peux vous dire que cette administration n’imposera pas de confinement”, a déclaré le président sortant, beaucoup moins catégorique que dans ses tweets dénonçant à sera une élection «truquée».

Les loyalistes présidentiels ouvrent la voie au “ deuxième mandat de Trump ”

Ce matin même Donald Trump avait en fait toujours prétendu être le vainqueur de l’élection présidentielle. «Une élection truquée! ”
il a tweeté, continuant à remettre en question les résultats, un fait sans précédent dans l’histoire politique américaine. Et les partisans du président, une marée de bonnets rouges «Make America Great Again» avec qui il n’a cessé de s’entourer dans les dernières heures de sa campagne, continuent d’être bombardés de demandes de participation financière pour «défendre l’élection» devant les tribunaux .

Certains des plus radicaux d’entre eux devraient manifester ce samedi à Washington, même si le camp Trump n’est pas en mesure de produire une seule preuve concrète prouvant l’existence d’une fraude électorale à grande échelle. Et, comme dans une réalité parallèle, les ministres et les conseillers les plus fidèles du président sortant veillent également à ce que le terrain soit préparé pour «un second mandat Trump».

La Géorgie est allée à Joe Biden, la Caroline du Nord est allée à Donald Trump

Vendredi, lors de son discours, Donald Trump n’a pas plus parlé de l’élection présidentielle. Il a conclu son intervention, dans les jardins de la Maison Blanche, sans répondre aux questions des journalistes, exercice auquel il s’est pourtant prêté très régulièrement au cours de son mandat.

Pourtant, les derniers résultats du scrutin du 3 novembre étaient finalement tombés, quelques heures auparavant, après dix jours d’attente. Selon les projections des grands médias américains, la Géorgie est allée à Joe Biden et la Caroline du Nord à Donald Trump. Ironiquement, le démocrate a finalement gagné 306 électeurs, contre 232 pour le président sortant. Ou le score inverse de la victoire du milliardaire républicain [qui avait alors parlé d’un « raz-de-marée »] face à Hillary Clinton en 2016.

Un recomptage des votes doit avoir lieu en Géorgie, où l’écart est très faible entre les deux candidats, mais son issue ne changera pas le résultat final: Joe Biden a, quoi qu’il arrive dans cet état, les 270 électeurs nécessaires pour ouvrir les portes de la Maison Blanche.

READ  Joe Biden se casse le pied en jouant avec son chien