Escalade sportive – ME: une médaille d’or pour les hôtes, une médaille d’or pour la Suisse

Viktoria Meschkova de Russie et Sascha Lehmann de Suisse ont remporté des médailles d’or lors de la dernière compétition unique des Championnats d’Europe d’escalade, qui se tient à Moscou. De Biało-Czerwonych, on peut féliciter Natalia Kałucka, qui a été éliminée en demi-finale.

La troisième compétition pour les médailles aux Championnats d’Europe d’escalade à Moscou était la compétition principale – encore une fois divisée en deux jours. Mardi, les qualifications ont eu lieu, au lendemain des demi-finales et finales. Dans la première phase de la lutte, nous avions six représentants polonais – cinq représentants polonais et un représentant. Seule Natalia Kałucka a réussi à se qualifier pour les demi-finales, qui a enregistré un résultat de 24+ lors de la première tentative, et s’est améliorée à 27 dans la seconde et avec un résultat de 23,22 a pris la 23e place. «Au-dessous de la ligne», il restait quatre femmes polonaises. Aleksandra Kałucka a terminé 28e (26,66), Patrycja Chudziak 31e (30,25), Anna Brożek a été la dernière classée – 32 (32,0). Aleksandra Mirosław était également sur la liste, mais la Polonaise n’a pas commencé. Dans le groupe des hommes, Marcin Dzieński a pris la dernière – 40e place (40,0). Le niveau de qualification était très élevé. Chez les femmes, quatre ex aequo ont sauté le mur entier à deux reprises – Viktoria Meshkova et Daria Mezentseva (Russie), Eliska Adamovska (République tchèque) et la Belge Chloe Caulier. Hannes Puman (Suède) et Sascha Lehmann (Suisse) ont gagné avec le même résultat.

La réussite de Natalia Kałucka à l’élimination et la promotion en demi-finale a été un grand succès. Dans le groupe des 26 joueurs, lors de la deuxième phase de la compétition, le Polonais a atteint un niveau sur le mur des 14+, ce qui lui a valu la 23e place. Les Russes ont de nouveau été fantastiques, dont trois parmi les quatre premiers. Les murs supérieurs ont été réalisés par Viktoria Meshkova et la Tchèque Eliska Adamovska, suivies par Daria Mezentseva (37) et Olesya Prosenkova (33+). Il n’y avait pas de top chez les hommes, mais le Russe a également gagné. Dmitri Fakirianov et Nicolas Collin de Belgique ont marqué 36+, mais le représentant de “Sborna” a gagné grâce à un résultat plus élevé dans la première phase de l’élimination.

READ  Olivier Véran exclut le confinement préventif avant Noël

Tout d’abord, il y a eu une finale féminine – avec trois Russes, deux Tchèques, une Britannique, une Ukrainienne et une Allemande. Hanna Meul a établi le sommet de ses capacités au niveau de 30+. Nika Potapova, d’Ukraine, est passée beaucoup plus bas, s’arrêtant à la 18e prise. Marketa Janosova a très mal fait, avec le résultat de 11 attrapés, elle avait de bonnes chances de terminer dernière de cette finale. Un autre concurrent – Molly Thompson-Smith, a réconcilié tous les précédents. Après 30 prises, elle a commencé à escalader la partie la plus lourde du mur. Elle a été rapidement éliminée de lui, mais avec un score de 31, elle a pris la tête. Au départ, Olesya Prosekova avait fière allure sur le mur, mais à la fin, la Russe avait trop peu de temps de 5,5 minutes pour surmonter le mur et elle a abandonné à la 30e poignée. Daria Mezentseva a partagé le sort de sa compatriote. À la fin, sa fatigue était très apparente. Après avoir touché sa 28e poignée, la Russe est tombée du mur. Une chose était claire – quel concurrent franchira la partie la plus facile du parcours et atteindra la fin, peut-être le champion d’Europe. Eliska Adamovska a été la première à en faire la demande. Un rythme rapide phénoménal, une répartition appropriée des forces et un résultat de 36+, qui a été placé du côté de l’adversaire. Après l’avoir passée, on savait qu’elle avait au moins une médaille d’argent, mais Viktoria Meshkova attendait le départ. La dernière concurrente a atteint la même place que son prédécesseur, mais elle l’a fait 33 secondes plus vite, ce qui lui a valu une position plus élevée en finale et une médaille d’or au Championnat d’Europe.

READ  Chaleur dans les Alpes: c'est ainsi que le climat de la France va changer au cours de ce siècle

Finale principale féminine:


1. Viktoria Meshkova – Russie 36+ (4:02)
2. Eliska Adamovska – République tchèque 36+ (4:35)
3. Molly Thompson-Smith – Grande-Bretagne 31
4. Hannah Meul – Allemagne 30+
5. Olesya Prosekova – Russie 30
6. Daria Mezentseva – Russie 28+
7. Nika Potapova – Ukraina 18+
8. Marketa Janosova – Tchèque 11

Chez les hommes, à l’exception de deux Russes, six autres pays avaient chacun un représentant: Israël, la Slovénie, la République tchèque, la Suède, la Suisse et la Belgique. Marcus Nimrod a commencé avec un très bon résultat, marquant 37+. Cela indiquait qu’il serait difficile de vaincre l’Israélien. Vladislav Shevchenko ne l’a pas fait, abandonnant sur le résultat de 32+, exactement comme le joueur suivant – Anze Peharc de Slovénie, qui sur son chemin était un peu plus rapide et a devancé le Russe. Tchèque – Martin Stranik a réussi à obtenir une meilleure adhérence. Le résultat de 33+ lui a permis de sauter à la deuxième place. Il en restait quatre jusqu’à la fin. Le premier concurrent, Hannes Puman, a obtenu le résultat de 34 et a dépassé son prédécesseur, ayant de bonnes chances de remporter une médaille. Pourtant, le leader sensationnel était Marcus Nimrod. Quelqu’un parmi les trois premiers des demi-finales aurait pu le battre. Et cela a été fait tout de suite par Sascha Lehmann, qui a brillamment surmonté une crise majeure sur la route, est allé le plus loin et a placé la barre à 41+. Il est immédiatement devenu un favori. Nicolas Collin a également très bien performé, atteignant le niveau de 38+. Le dernier à battre Sascha Lehmann mercredi était les victoires en qualifications – Dmitri Fakirianov. Ce dernier, cependant, n’a pas réussi à vaincre ni le Suisse ni le Belge et avec le résultat de 37+ a remporté la médaille de bronze.

READ  neuf questions sur la campagne de vaccination prévue par le gouvernement

Finale masculine de tête:
1. Sascha Lehmann – Szwajcaria 41+
2. Nicolas Collin – Belgique 38+
3. Dmitrii Fakirianov – Russie 37+ (4:39)
4. Nimrod Marcus – Israël 37+ (3:20)
5. Hannes Puman – Suède 34+
6. Martin Stranik – République tchèque 33+
7. Anze Peharc – Slovénie 32+ (2:38)
8. Vladislav Shevchenko – Rosja 32+ (3:07)

Radosław Kępys - Poinformowani.pl

Radoslaw Kępys

J’ai 30 ans. En octobre 2017, j’ai obtenu une maîtrise en sciences politiques à la Faculté des sciences sociales de l’Université de Silésie à Katowice. Plus tôt, à partir de 2015, j’ai écrit pour igrzyska24.pl. Responsable du biathlon, du canoë, de la natation, du volley-ball et du beach-volley, mais à l’époque, j’écrivais des informations sur un grand nombre de sports – de l’athlétisme au ski alpin. Le sport est ma passion depuis mon plus jeune âge et le restera pour toujours. De plus, j’aime la bonne littérature, la bonne musique et la bonne nourriture. Il s’intéresse également à l’histoire récente et à la politique.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com