décembre 5, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

FINALES ATP – Départ rapide pour Djokovic contre Schwartzman, 6-3, 6-2

Presque une promenade dans le parc. Pour ses débuts dans cette édition Masters 2020, Novak Djokovic a dégoûté Diego Schwartzman lors de deux manches rapides (6-3, 6-2), lundi à Londres. Impuissant face à la maîtrise du Serbe, l’Argentin n’a tout simplement pas eu les coups à craindre que Djoko. Grâce à cette introduction idéale, le Serbe prend tranquillement la tête du groupe 1.

Sur le papier, la confrontation semblait la plus déséquilibrée des phases de groupes de ce tournoi Masters, entre un quintuple vainqueur Novak Djokovic ici, et un Diego Schwartzman mal à l’aise sur des surfaces rapides. Mais “El Peque” a fait une illusion pendant quelques matchs. L’Argentin, qualifié pour son tout premier Masters, a cassé le premier lors du troisième match du match.

Énorme surprise à venir? Non, juste une fausse alerte: le n ° 1 mondial s’est ressaisi immédiatement et ne s’est plus jamais inquiété de ses engagements. Face à un Schwartzman loin de sa ligne, le Serbe a alors dicté le tempo. En rythme, comme il l’entend, le patron de l’ATP a montré pourquoi il était si fort sur cette surface en faisant tout mieux que son adversaire, en coupant les lignes et en prenant le ballon très tôt. Et surtout, en s’appuyant sur un service très efficace.

Machine implacable

À l’inverse, le déficit de puissance de Diego Schwartzman semblait hurler à l’intérieur de l’O2 Arena. Constamment attaqué sur ses deuxièmes balles, l’Argentin a passé tous ses matchs de service sous la menace constante de son adversaire.

READ  Reine-Adelaïde "souhaite trouver un nouveau projet"

Djokovic, sans trembler, s’est précipité vers sa 37e victoire en finale de l’ATP. Sûr de son jeu, en contrôle, le natif de Belgrade a fait une copie très propre. L’implacable machine serbe n’a jamais déraillé, même s’il faudra attendre une confrontation contre un joueur plus à l’aise en intérieur pour se faire une vraie idée de son niveau. Mais pour sa 13e participation au tournoi Masters, Novak Djokovic a fait passer le message: cette année encore, il faudra être sacrément fort pour le faire vaciller sur les courts de l’O2 Arena.

https://i.eurosport.com/2020/11/16/2937891.jpg