Formule 1 – Bottas (Mercedes) vole la pole à Hamilton, Gasly (AlphaTauri) au deuxième rang

On peut au moins compter sur Valtteri Bottas pour bousculer Lewis Hamilton sur le temps au tour. Samedi à Imola, le Finlandais a remporté sa 15e pole position en carrière, sa quatrième de la saison après Spielberg 1, Silverstone 2 et le Nürburgring, en faisant sauter la première place à son voisin du stand.

Avant la course décisive en Q3, le pilote de la Mercedes n ° 77 avait un écart de 0,058 à gommer sur son coéquipier pour voler la seule pole en jeu à Imola d’ici peu, puisque le Grand Prix d’Émilie-Romagne est un «one shot». ” Il a réussi en trouvant la clé d’un bon partiel dans le secteur 3, sur lequel son collègue a séché jusqu’au bout.

Grand Prix d’Émilie-Romagne

Fin d’une ère en vue chez Mercedes: Wolff confirme activement rechercher son successeur

IL Y A 5 HEURES

Ainsi assuré de partir en tête sur le circuit “Enzo e Dino Ferrari” dimanche à 13h10, le natif de Nastola a certainement fait une plus grande partie du travail que d’habitude car les dépassements s’annoncent rares sur cette piste étroite, cloutée avec des chicanes et des lignes droites courtes.

Un autre grand Gasly

Pour la cinquième fois cette année, Max Verstappen (Red Bull) était le troisième homme, mais cela ne ressemblait pas à une affaire de routine. Revenu au garage suite à un problème moteur au départ de Q2, qui le mettait en colère, le Néerlandais passait in extremis. Sans être rassuré sur l’état de sa Honda V6, il a terminé troisième aux essais pour la neuvième fois en 2020, à 0,567, un écart qui ne reflète sûrement pas le potentiel de sa RB16.

READ  Classement ES2 Rallye Monza 2020

Dans ce contexte difficile, MV33 a en effet délogé Pierre Gasly (AlphaTauri) du Top 3. Déjà à l’aise lors de l’unique séance d’essais libres de la matinée, le Français a encore montré à quel point Red Bull avait fait un choix arbitraire – pour être honnête, mauvais – en le retirant de son équipe en 2021.

Leclerc 7e

Enfin quatrième à 0 “873 en pole W11, le vainqueur de Monza n’a pas manqué de souligner dans son tour de retour qu’il s’agissait de la meilleure qualification de l’équipe de la saison. Et, pourrait-on ajouter, encore une fois le meilleur d’un Français sur la grille, et de loin, car Renault ne pouvait compter que sur Daniel Ricciardo, cinquième, et plus rapide que son coéquipier (12e), pour la 12e fois en 13 courses.

Battu pour la cinquième fois en six samedi par Pierre Gasly (AlphaTauri), Alexander Albon s’est certainement éloigné du siège de la Red Bull RB17 en prenant une pâle sixième place, à 0 “963. Charles Leclerc (Ferrari) limité par l’usage des pneus “tendres”, s’est contenté de la septième position sur la zone de départ devant Daniil Kvyat (AlphaTauri) et les McLaren de Lando Norris et Carlos Sainz.

Sebastian Vettel (Ferrari) une fois de plus incapable de s’adapter aux conditions de piste (14e), Romain Grosjean (Haas) a remporté la bataille de l’arrière-garde en arrachant le meilleur temps à un groupe de quatre pilotes regroupés en 00 “69. Pour le seizième temps, ce qui fait de lui le premier éliminé en Q1.

“Grosjean était sur le radar de Ferrari et une victoire aurait pu tout changer pour lui”

Grand Prix d’Émilie-Romagne

Gasly “surpris”, Albon suspendu, Horner embarrassé: malaise chez Red Bull

IL Y A 18 HEURES

Grand Prix d’Émilie-Romagne

Albon, Sainz, Ocon, Vettel …: ils ont 5 Grands Prix pour convaincre ou sauver leur saison

Hier à 10h00

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com