France: Le Drian veut un moratoire pour mettre fin à la guerre douanière UE-USA

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré dimanche dans une interview au Journal du Dimanche que la guerre douanière UE-États-Unis devrait être stoppée grâce à un moratoire sur de nouveaux tarifs avant qu’une solution permanente ne soit trouvée.

Le conflit entre l’Union européenne et les États-Unis, qui se traduit par l’imposition de droits pénaux, est lié, entre autres, au différend commercial de longue date entre les États-Unis et l’UE au sujet des subventions à Airbus et Boeing et à l’imposition d’un taxe par la France sur les entreprises technologiques américaines telles que Facebook, Google ou Amazon.

“Cette affaire empoisonne le monde entier (…), elle fait une offre sur les tarifs sur l’acier, le secteur numérique, Airbus et notre secteur vitivinicole en particulier”, a déclaré Le Drian.

«Si un moyen de résoudre ce malentendu entre (USA) et l’Europe et la France pouvait être trouvé rapidement, ce serait un pas en avant significatif (…) Cela peut prendre beaucoup de temps, mais en attendant (un accord), des moratoires peut toujours être annoncé », a-t-il déclaré.

Mardi, les États-Unis ont annoncé qu’ils imposaient des droits supplémentaires sur les pièces d’avion et d’autres produits en provenance d’Allemagne et de France.

Les pièces d’aéronefs importées de France et d’Allemagne étaient soumises à un droit de 15%, et l’alcool en provenance de ces pays, principalement le vin et le brandy, était soumis à un droit de 25%. Ces tarifs chevauchent les droits imposés sur certains produits d’exportation européens en 2019.

De plus, en raison de la taxe que les géants américains de l’Internet devront payer en France, le président sortant Donald Trump a menacé la partie française d’imposer des droits de douane à 100% sur des produits tels que les cosmétiques, le fromage ou les sacs à main pour femmes – un total de biens d’une valeur de 1,3 milliard de dol.

READ  devriez-vous acheter ces consoles «nouvelle génération»? Nos réponses à vos questions

La dernière décision américaine sur les obligations pénales est liée à l’absence de progrès dans les négociations sur un différend commercial avec l’UE qui dure depuis plus de 16 ans. Les deux parties accusent les subventions illégales de leurs géants de l’aviation Airbus et Boeing, et ont toutes deux gagné leur cause auprès de l’Organisation mondiale du commerce, qui a autorisé des tarifs supplémentaires.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com