INFOGRAPHIE. Comment les récoltes sont arrivées plus tôt avec le réchauffement climatique

Alors que les vignerons vendangeaient traditionnellement leurs raisins en septembre ou même en octobre il y a plusieurs décennies, les vendanges ont désormais lieu de plus en plus fin août.

10, 15, voire 30 jours à l’avance: dans de nombreux terroirs viticoles français, les vendanges 2020 ont démarré beaucoup plus tôt que prévu. Sur le papier, ces chiffres peuvent ne pas sembler impressionnants, mais en fait ils sont exceptionnels.

En Champagne par exemple, les premiers coups de sécateur devraient être donnés vers le 20 août, selon le président du Syndicat général des vignerons interrogé par l’Agence France-Presse (AFP). Ce départ battrait ainsi le record de 2011, année du début des vendanges le 23 août.

Et la tendance n’est pas nouvelle dans la région. Si nous regardons de plus près les dates de récolte des 50 dernières années, nous voyons qu’elles ont lieu de plus en plus tôt au fil des décennies.

Un réchauffement climatique responsable?

Pour l’Observatoire National de la Biodiversité (ONB), l’agence gouvernementale qui a rassemblé toutes ces dates, l’explication est simple:

“L’avance des dates de récolte est essentiellement corrélée à l’évolution de la température (…) La date de récolte est donc un marqueur efficace du réchauffement climatique, et de la réaction de la végétation.”

Si les spécialistes s’accordent sur le fait que le changement climatique est le “principal facteur expliquant la variation de la date de récolte”, l’ONB spécifie tout de même d’autres paramètres peuvent être pris en compte: “L’évolution des cépages et de leur génétique, l’évolution des pratiques culturales, l’évolution de la fertilité des sols …”

READ  le masque, un «pont» vers le vaccin?

Saint-Emilion également concerné

Car l’observation n’est pas valable que pour les vins de Champagne. Dans son étude de novembre 2019, l’ONB analyse d’autres régions viticoles comme le célèbre Saint-Emilion.

Dans la région bordelaise, l’inter-branche CIVB s’attend cette année à avoir 15 jours d’avance sur la moyenne quinquennale: un départ vers le 20 août pour les premiers blancs, et du 5 au 10 septembre pour les rouges.

“En 30 ans, nous avons avancé la récolte de trois semaines”

Il en va de même pour l’Alsace où les vendangeurs commenceront leur travail le 24 ou 25 août pour les crémants, et une semaine plus tard pour les vins tranquilles. «En trente ans, nous avons gagné au moins trois semaines depuis le début des vendanges», résume pour l’AFP Thierry Fritsch, du conseil interprofessionnel des vins d’Alsace (Civa).

Les dates fluctuent énormément d’une année à l’autre, il vaut mieux s’appuyer sur des moyennes décennales pour analyser l’évolution des récoltes sur le long terme. L’ONB a calculé la date moyenne de début des vendanges dans cinq régions viticoles: Champagne, Saint-Emilion, Alsace, Châteauneuf du Pape et Tavel.

La récolte des années 2010 avait 2 à 3 semaines d’avance sur celle des années 1970

L’infographie ci-dessous rassemble toutes ces données. Choisissez le terroir qui vous intéresse le plus et cliquez sur la courbe pour afficher les dates de début des vendanges. Plus la courbe est basse, plus la récolte a lieu tôt dans l’année.

Si la récolte précoce est le résultat d’un phénomène climatique inquiétant, cela ne veut pas dire que les récoltes seront mauvaises. Bien au contraire: les vignes épris de chaleur, la récolte devrait augmenter de 6% à 8% en volume par rapport à l’an dernier selon les prévisions du ministère de l’Agriculture. À moins que les conditions de sécheresse ne s’aggravent ou en cas d’orages violents.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com