janvier 25, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Israël annonce une reconfiguration nationale de trois semaines

Israël rétablira un nouveau confinement à travers le pays la semaine prochaine dans l’espoir d’endiguer une deuxième vague de contamination par le SRAS-CoV-2. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu a fait cette annonce dans un discours télévisé dimanche 13 septembre. “Aujourd’hui, le gouvernement a décidé de mettre en place un verrouillage strict de trois semaines avec la possibilité de prolonger cette mesure”a déclaré le Premier ministre israélien, dont le pays devient ainsi la première économie développée à faire un tel pas.

Le deuxième confinement commencera le vendredi 18 septembre, veille du nouvel an juif, pour la fête de Rosh Hashanah (nouvel an juif), se poursuivra pendant Yom Kippour et se terminera le dernier jour de Souccot, vers le 9 octobre, ont dit les autorités. Les écoles, les restaurants, les centres commerciaux et les hôtels devront fermer et des restrictions de voyage seront imposées. La détention devrait durer au moins trois semaines, date à laquelle les mesures pourraient être assouplies.

“Je sais très bien que ces mesures nous imposent à tous un lourd tribut (…) Ce n’est pas une période de fêtes comme d’habitude, nous ne pourrons certainement pas célébrer avec nos familles élargies”, a ajouté Benyamin Netanyahu, précisant que les prières à dix personnes maximum seraient autorisées dans des lieux fermés et à vingt personnes dans des lieux ouverts.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Israël, la deuxième vague de Covid-19 affecte principalement les communautés ultra-orthodoxes et arabes

La semaine dernière, les autorités ont imposé un couvre-feu à environ 40 villes à travers le pays, y compris des villes arabes et juives ultra-orthodoxes, ce qui n’a pas empêché le nombre de cas d’augmenter. Le taux d’infection dans le pays est en hausse avec actuellement 153 217 cas de Covid-19, dont 1 103 décès, pour une population de 9 millions d’habitants.

READ  l'UE n'exclut pas que la souche circule en dehors du Royaume-Uni

Yaacov Litzman, chef du parti ultra-orthodoxe Agudat Israël et allié clé de M. Netanyahu, avait démissionné plus tôt dimanche de son poste de ministre pour protester contre le plan de reconfiguration générale en Israël. M. Litzman, qui était également ministre de la Santé au début de la pandémie avant d’être “transféré” au logement, a accusé le gouvernement de chercher à réimposer un verrouillage des vacances de Rosh Hashanah alors que des mesures ” obligatoire “ aurait pu, selon lui, avoir été prise auparavant.

Mesures de distanciation physique mal respectées

Depuis le début de la pandémie, Israël a fermé les écoles et les entreprises non essentielles, imposé le port de masques dans les lieux publics et interdit aux citoyens de quitter leur domicile. Les premiers foyers de contagion avaient été identifiés dans les secteurs ou les villes ultra-orthodoxes, où les mesures de distanciation physique n’avaient pas ou peu été suivies. Cela a d’ailleurs mis Yaacov Litzman dans l’embarras, car à la fois chef d’Agudat Israël et ministre de la Santé, ce qui a fait de lui la voix du message du gouvernement dans ces communautés.

Lire aussi Pourquoi la «guerre» des coronavirus divise-t-elle autant Israël?

“Des centaines de milliers de Juifs de toutes populations et de tous horizons” ne pourra pas prier dans les synagogues pendant les vacances du Nouvel An juif, a déploré Litzman dans sa lettre de démission. “Cette décision d’imposer une fermeture totale ne permettra pas aux synagogues de fonctionner les jours fériés (…) contrairement à ce qui avait été expressément convenu », il ajouta. Benyamin Netanyahu a dit “Vraiment regretter” La décision de M. Litzman de quitter le gouvernement pour regagner son seul siège de député, tout en ajoutant que son gouvernement devrait “Prenez les décisions nécessaires pour Israël en ces temps de couronne”.

Ces derniers mois, à la suite du déconfinement, les ultra-orthodoxes ont déclaré avoir respecté les instructions, ce qui n’a pas empêché le pays de connaître une nouvelle vague. Selon les données de l’AFP, l’État hébreu est, derrière Bahreïn, le deuxième pays au monde à avoir enregistré le plus de cas de contamination par le SRAS-CoV-2 par habitant au cours des deux dernières semaines.

READ  Le Covid-19 a tué 1 million de personnes dans le monde

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde avec l’AFP et l’AP