“Je dois d’abord guérir complètement ma main, puis parler d’objectifs”

fot. Étape Deceuninck-Quick

Le champion du monde Julian Alaphilippe est dans une saison très intense, qui débutera dans la course française du Tour de la Provence (11-14 février), et se terminera uniquement lors du championnat du monde, qui est prévu pour la saison 2021 en Flandre ( 19-26 septembre). Ensuite, il sera enfin temps de faire face à la décision importante, à savoir – dans quelle équipe poursuivre une excellente carrière cycliste. Entre autres, le charismatique français a parlé de ces questions lors de la présentation en ligne de l’équipe Deceuninck-Quick Step à laquelle nous avons participé.

Alaphilippe a terminé la saison le 18 octobre lors de la course Ronde Van Vlaanderen, où il a regardé et percuté une moto. Il a subi une double fracture de la main – une blessure qui n’est toujours pas complètement guérie et empêche le Français de sprinter avec ses mains sur la poignée inférieure du volant.

– Ma main va beaucoup mieux que lors du dernier camp d’entraînement en décembre, mais ce n’est toujours pas parfait. Je vais en cure de désintoxication tous les jours et je suis capable de faire des exercices, mais je ne peux toujours pas sprinter. J’ai besoin de quelques semaines pour revenir à la normale. J’espère guérir complètement cette blessure aux classiques pavés

– a déclaré le Français et en même temps assuré que l’accident n’a pas seulement évoqué des souvenirs négatifs de la Race Around Flanders.

– Je n’ai pas de mauvais souvenirs de Ronde Van Vlaanderen, seul le crash a été un moment désagréable. C’était mes débuts dans cette course et j’en étais très excité. Je pense que j’étais en forme et que tout se passait très bien jusqu’à l’accident et mon équipe travaillait très bien aussi. Deceuninck-Quick Step aime courir dans les classiques, nous animons toujours la compétition, nous nous battons pour la victoire, donc je suis également motivé pour revenir en “Flandres” à l’avenir. Je n’ai rien appris de spécial – je veux juste y recommencer un jour et j’espère qu’il n’y aura pas de crash

– a dit Alaphilippe, répondant en même temps à l’un des journalistes qui lui a demandé s’il avait tiré une leçon de ce crash “stupide”, qui s’est produit par distraction.

READ  Netflix Direct: quand la première plateforme SVOD essaie la «télévision» linéaire
Julian Alaphilippe lors de la présentation en ligne de l’équipe Deceuninck-Quick Step

Si les plans ne sont pas contrariés par la pandémie de coronavirus, le joueur de 28 ans inaugurera la saison dans sa course à domicile autour de la Provence. Pourquoi a-t-il choisi cette course pour ses débuts dans la nouvelle saison?

– Je voulais lancer la saison sur le Tour de la Provence car ce serait bien de commencer la saison avec le maillot arc-en-ciel en France. J’ai commencé cette course il y a quelques années et je pense que le parcours me conviendra. Lorsque cette option a été proposée, j’ai pensé que c’était une très bonne idée – je suis tellement contente d’être là. J’attends avec impatience l’inauguration de la saison en Provence.

«LuLu» – comme l’appelle affectueusement Alaphilippe en France – n’a pas voulu parler des courses qu’il veut gagner, qu’il rêve de défendre le titre mondial ou une médaille d’or olympique. Il est clair qu’un cycliste de ce calibre veut gagner partout où il va, et quand il s’agit des événements les plus importants et les plus prestigieux, la question clichée sur les objectifs est pure. faux pas. C’est devenu d’autant plus insensé en période de pandémie, quand on ne peut pas être sûr de demain, sans parler de la course prévue en juillet, août ou septembre.

– Je ne sais pas encore quels seront mes objectifs. Maintenant, je me concentre sur la remise en forme car j’ai un gros bloc de course devant moi. Je veux bien me présenter dans la première partie de saison, qui ne se terminera qu’à Liége-Bastogne-Liége pour moi. Je devrai bien utiliser mes forces. Des courses telles que le Tour, les Jeux Olympiques ou les Championnats du Monde ne sont que dans la deuxième partie de l’année

Dit Julian Alaphilippe.

READ  Expert: La saisonnalité est plus importante pour l'économie que la météo ...

Malgré le fait qu’en 2019, les Français ont passé jusqu’à quatorze jours maillot jaune, a par la suite nié avoir jamais eu l’intention de participer au Tour de France afin de se battre pour remporter le classement général. Le parcours de cette année est considéré comme plus classique – étapes de plat au début, “contre-la-montre” devant les montagnes, les Alpes, les étapes de transition, les Pyrénées et un autre contre-la-montre avant la finale à Paris. Ceci est un modèle pour Candidats au GCmais rouleur les goûts d’Alaphilippe trouveront sûrement quelque chose pour eux-mêmes. Lorsque nous lui avons demandé son avis sur le tracé de la Grande Boucle 2021, il a répondu:

– Dans l’ensemble, le parcours du Tour de France semble intéressant, mais pour être honnête je ne connais pas encore exactement tous les profils d’étapes, mais j’ai vu des étapes qui m’intéressent. Par conséquent, je veux venir à cette course dans la meilleure forme possible. Cependant, je ne suis pas prêt à me battre pour le classement général, même si on ne sait jamais. En 2019, la course était pour moi complètement différente de ce que je pensais

Julian Alaphilippe a conclu.

Le roi Julian a réussi à accumuler beaucoup d’expérience et à compléter les riches palmiersdont rêve tout jeune adepte du cyclisme. Dans les temps modernes, il est le seul à avoir été à la hauteur des attentes d’être le successeur de Bernard Hinault, tâche sur laquelle Warren Barguil et Romain Bardet se sont jusqu’à présent engagés. Alaphilippe entre dans le meilleur âge pour un cycliste – il a goûté aux succès et aux échecs, “se brûlant” à la ligne d’arrivée à Liège et pilotant une moto en “Flandre”, a montré qu’il n’est pas une machine. S’il reste le même garçon charismatique et joyeux, il fera tout de même face aux attentes françaises et aux jeunes rivaux qui ont déjà gâté de nombreux vieux renards.

READ  Russie: la plus grande manifestation en Russie en 2020 et toujours en cours - Khabarovsk défend l'ancien gouverneur

Marta Wiśniewska a participé à la présentation de l’équipe Deceuninck-Quick Step

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com