L1 – OM: “Le plan n’a pas fonctionné”: Cette fois, Villas-Boas s’est trompé

Héros dimanche, coupable jeudi. Il n’y a jamais de certitude dans le football et André Villas-Boas est venu nous le rappeler. Dimanche soir, ses choix tactiques ont joué un grand rôle dans la victoire de l’Olympique de Marseille sur la pelouse du Parc des Princes (0-1). Quatre jours plus tard, il a commis une erreur dans sa formation de départ, avant de rattraper 45 minutes de retard.

La première surprise est venue de la titularisation de Leonardo Balerdi à l’arrière gauche. Très fiévreux, il a changé de camp lors de la première période puis remplacé par Bounar Sarr à la pause. Autre choix difficile: celui de garder les mêmes hommes et la même animation dans le secteur offensif que contre Paris, avec un Maxime Lopez positionné en faux numéro 9. Un choix compréhensible pour contrer la possession parisienne, un peu moins contre les Verts.

Ligue 1

Les Verts refroidissent l’OM et prennent les devants

IL Y A 8 HEURES

“Les choses sont toujours bonnes sur le papier mais…”

“Evidemment, la responsabilité est toujours la mienne, tu n’as pas besoin de me le dire, était presque agacé Villas-Boas au micro de la chaîne Téléfoot Après le match. Le plan n’a pas fonctionné aujourd’hui, nous n’avions pas de profondeur. (…) En seconde période, on a amélioré la profondeur avec Marley (Aké), on a trouvé de l’espace entre les lignes, mais on a raté des occasions. Cette chose que nous avons essayée, nous ne pouvons pas dire qu’elle a fonctionné. Les choses sont toujours bonnes sur le papier, mais en pratique… “.

READ  Tokyo 2020. La France heureuse. Trois équipes se sont qualifiées pour la finale en quelques heures

Les entrées de Marley Aké, dans un profil de vrai 9 pesant sur la défense, et de Bouna Sarr, visiblement beaucoup plus à l’aise que Balerdi, ont changé la face de l’OM, ​​beaucoup plus entreprenante et pressante au deuxième acte. Mais les Phocéens ont ensuite déplacé le problème: d’une équipe pénalisée tactiquement, ils sont passés à une formation maladroite devant le but. Aké, en effet, a raté l’égalisation peu de temps après son entrée, trouvant la barre (54e). Puis deux minutes plus tard, Morgan Sanson a complètement raté sa récupération à bout portant (56e), que Florian Thauvin n’a pas pu rattraper.

“Nous étions un peu passifs”

Jessy Moulin s’est occupée du reste et Marseille ne pourra que repartir frustrée. “Le problème, c’est qu’on n’a pas mis les chances, moi en premier, et ça a forcément changé le cours du match. Ils ont été efficaces et pas nous. A la mi-temps, on a changé de système pour passer en 4-2-3-1. , c’était mieux parce que nous avons créé plus d’occasions et nous étions plus élevés. Mais si vous ne marquez pas de but, vous ne pouvez pas gagner “, reconnut Sanson. “Nous avons eu beaucoup d’occasions non converties. Cela nous a tués aujourd’hui, nous devrons travailler sur l’arrivée”, Thauvin continua.

En face, les hommes de Puel ont pu appuyer haut dans un premier temps, avant d’arrondir le dos. Et de sanctionner contre, être récompensé par un placement collectif à tout moment. “Nous étions un peu passifs. Nous n’étions pas très intenses, contrairement à Saint-Etienne”, souligné “AVB”. Choix tactiques, investissement, finition. C’était le match suivant, et l’OM ne l’a pas pris du bon côté.

READ  30 Mousseur Economiseur D'Eau les mieux qualifiés

Ligue 1

Balerdi arrière gauche, Puel garde (presque) les mêmes onze: les compositions de l’OM-ASSE

IL Y A 11 HEURES

Ligue 1

Onze convictions improbables et profondes: comment Puel a transformé les Verts

Hier à 14:22

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com