janvier 19, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

La 5G lancée dans 15 villes françaises “à partir du 3 décembre”

Après SFR, qui a lancé son réseau mobile 5G à Nice le 20 novembre, c’est au tour d’Orange de déployer le sien avec pour objectif de couvrir «plus de 160 communes» d’ici la fin de l’année.

Orange lance son réseau mobile 5G à partir du 3 décembre dans 15 villes de France.
Orange lance son réseau mobile 5G à partir du 3 décembre dans 15 villes de France. REGIS DUVIGNAU / REUTERS

Orange est peut-être le troisième à lancer la 5G, mais il veut frapper les gens. A partir du 3 décembre, 15 villes dont Nice, Marseille, Le Mans, Angers et Clermont-Ferrand seront couvertes par la nouvelle génération de téléphonie mobile. D’ici la fin de l’année, il devrait être disponible dans plus de 160 communes en France. L’opérateur historique offrira ainsi la couverture la plus complète à ce jour.

Avant lui, SFR a allumé son nouveau réseau 5G à Nice le 20 novembre et devrait rapidement ajouter de nouvelles villes. Bouygues Telecom a donné le coup d’envoi au 1er décembre. Fidèle à son habitude, Free laisse planer le mystère sur ses intentions jusqu’au lancement de la fusée …

Pour bénéficier de cette technologie, il faut être dans une zone couverte, disposer d’un smartphone adapté – il y en a plus d’une trentaine, dans toutes les gammes de prix – et, enfin, avoir souscrit un nouvel abonnement. Orange a déjà commencé à vendre des packages compatibles 5G. Le moins cher de la gamme est proposé à 24,99 euros par mois pendant un an, puis 39,99 euros, pour une enveloppe data de 70 Go. Ce volume est en ligne avec les possibilités offertes par cette nouvelle technologie, qui apporte plus de débit. Pour Orange, c’est également le moyen d’éviter les embouteillages sur son réseau 4G dans certains centres urbains, alors que la consommation de données en déplacement bondit de 40% par an.

READ  Lydia a levé 112 millions d'euros en 2020, une belle prise pour une fintech française

Le groupe a déjà mis en garde contre le risque de saturation du réseau à partir de 2021 dans certaines grandes villes. Sans avoir réussi à influencer les mairies les plus réticentes. Les discussions se poursuivent ainsi entre les opérateurs et les équipes municipales de Paris, Lille et Bordeaux.