février 28, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

La chaîne de magasins Marks & Spencer supprimera 7000 emplois dans le monde

La chaîne de distribution britannique Marks & Spencer a annoncé mardi 18 août la perte de 7 000 emplois au cours des trois prochains mois en raison de l’impact de la pandémie de Covid-19 et d’une baisse des visites en magasin.

Le groupe, qui emploie plus de 80 000 personnes dans le monde, explique dans un communiqué que ces réductions d’effectifs se feront principalement sur une base volontaire ou par retraite anticipée. Marks and Spencer explique qu’ils veulent s’adapter à l’évolution des habitudes de consommation et se concentrer sur leurs activités en ligne.

Lisez le sondage: Les entreprises confrontées à un mur de la dette historique

Les suppressions d’emplois toucheront principalement les magasins au Royaume-Uni ou encore les cadres, précise le groupe, qui prévoit également de créer des emplois dans la vente sur Internet.

«En mai, nous avons annoncé que nous allions tirer les leçons de la crise, accélérer notre transformation et devenir une société plus agile dans un monde où les habitudes de consommation ont définitivement changé., a rappelé Steve Rowe, directeur général du groupe. Aujourd’hui, nous annonçons des propositions pour rendre nos opérations de magasin et nos structures de gestion encore plus flexibles. “

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les luttes de Marks & Spencer illustrent la crise du commerce de détail au Royaume-Uni

Baisse de 10% des ventes entre juin et août

Marks and Spencer a par ailleurs dévoilé des chiffres d’activité en forte baisse cet été avec une baisse de 10% des ventes entre début juin et début août. Surtout, la marque rencontre des difficultés dans sa branche de l’habillement et de la maison, qui a été son talon d’Achille pendant des années et dont le chiffre d’affaires a baissé de 29,9% sur la période. La chaîne estime que son activité est affectée par des mesures de distanciation physique et une baisse de fréquentation dans ses magasins du centre-ville ou dans ses centres commerciaux.

READ  Les Chypriotes turcs élisent leur chef au milieu des tensions en Méditerranée orientale

En revanche, les ventes en ligne de cette branche ont augmenté de 39,2%, grâce notamment à ses investissements pour augmenter ses capacités de distribution. Marks and Spencer a également observé une évolution vers les achats de vêtements de loisirs ou de loisirs en raison de l’utilisation du télétravail par un grand nombre de personnes au Royaume-Uni. Ses ventes alimentaires ont augmenté de 2,5% sur la même période.

Marks and Spencer compte désormais beaucoup sur le lancement de son partenariat avec le distributeur alimentaire en ligne Ocado à partir de septembre. Ce sera une première pour la marque, jusqu’alors absente des ventes de produits alimentaires en ligne, contrairement à bon nombre de ses concurrents.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le nouveau coronavirus, une aubaine pour les entreprises qui souhaitent licencier

Le monde avec l’AFP