La Commission européenne confirme. Économie polonaise avec l’une des baisses de PIB les plus faibles de toute l’UE

La semaine dernière, la soi-disant prévision d’hiver pour les économies des 27 États membres, elle concerne principalement l’évolution des paramètres macroéconomiques les plus importants tels que le PIB, l’inflation, l’emploi et le chômage.

Les prévisions d’évolution du PIB en 2021 et 2022 sont basées sur des données préliminaires sur la taille du PIB en 2020, soumises à Eurostat par les offices statistiques des différents États membres.

Ces données montrent que le niveau le plus bas de baisse du PIB en 2020 a été enregistré par la Lituanie -0,9%, la Pologne était à la deuxième place avec une baisse du PIB de -2,8% et à la troisième place était la Lettonie – baisse du PIB de -2,9%, la Le même niveau de baisse du PIB a également été enregistré en Suède, malgré le fait que ce pays n’a fermé aucun des secteurs de son économie avant une grande partie de 2020.

En fait, cependant, compte tenu de la taille de l’économie, la Pologne a enregistré la baisse de PIB la plus faible de toute l’UE, et des économies comparables à notre pays ont enregistré ces baisses à un niveau beaucoup plus élevé.

Cela est démontré par les valeurs moyennes, selon les données de la CE, la baisse du PIB dans l’ensemble de l’UE s’est élevée à -6,3%, tandis que la baisse du PIB dans la zone euro à 19 pays s’élevait à -6,8%, donc plus que 2 fois plus élevé qu’en Pologne.

Dans deux pays, il s’agissait d’une baisse à deux chiffres, en Espagne, la baisse du PIB était de -11%, en Grèce de -10%, une très forte baisse du PIB a été enregistrée par les troisième et deuxième économies de l’UE, en Italie, le PIB a chuté de – 8,8% et en France de – 8,3%.

READ  Des internautes choqués de voir un "fugitif à vie" sur TF1

Une baisse relativement importante du PIB a affecté la plus grande économie européenne, à savoir l’Allemagne, où la baisse du PIB s’est élevée à – 5%, malgré le fait que le gouvernement de ce pays a dirigé des aides publiques aux entreprises d’un montant de près de 2 billions d’euros, ce qui représentaient plus de 50% de l’aide publique des 27 pays de l’UE, approuvée par la Commission européenne.

L’économie polonaise est sortie indemne

Il s’avère donc que l’économie polonaise est sortie indemne des effets de la pandémie de coronavirus en 2020, malgré le double verrouillage, à la suite de quoi au moins plusieurs dizaines d’industries avaient des opérations limitées ou complètement fermées pendant plusieurs mois de l’année précédente. .

Il s’est avéré que les boucliers gouvernementaux soutenant le Fonds d’assurance sociale, le Fonds du travail ou le Fonds des avantages sociaux garantis se concentraient sur le soutien aux entreprises pour sauver des emplois, et deux boucliers financiers améliorant la liquidité des entreprises ont rendu la récession en Pologne relativement peu profonde.

Plus de 180 milliards de PLN ont déjà coulé des deux types de boucliers vers les entreprises sous la forme de divers instruments de soutien, et lorsque le bouclier financier 2.0 récemment lancé prendra fin, ces fonds dépasseront au total 200 milliards de PLN.

Grâce à l’activité extraordinaire des entrepreneurs et des employés, ainsi qu’au soutien de l’État polonais à hauteur d’environ 10% de notre PIB, notre économie a été en 2020 le deuxième pays de toute l’UE avec la plus faible baisse du PIB et le premier tenant compte du potentiel de l’économie comparable à celui-là.

READ  Wall Street s'arrête, dépassé par ses inquiétudes

Les prévisions présentées par la Commission européenne concernant l’évolution du PIB en 2021-2022 montrent que l’économie polonaise fera partie des principaux pays de l’UE avec le plus haut niveau de croissance.

Bien que la Commission européenne réserve que ses prévisions hivernales soient grevées de risques considérables résultant de l’ampleur de la pandémie Covi19 en Europe dans le monde, d’une part, d’autre part, de la rapidité de mise en œuvre du programme de vaccination, il n’y a pas doute que les années 2021-2022 soient une période de croissance accélérée du PIB compensant les pertes dans les 27 pays de l’UE.

En Pologne, en 2021, cette croissance devrait s’élever à 3,1% du PIB et en 2021 à 5,1%, ce qui nous place parmi les pays ayant le niveau de croissance le plus élevé de toute l’UE.

Il y aura des économies qui dans les années 2021-2022 auront un taux de croissance plus élevé que la Pologne, mais ce seront des économies beaucoup plus petites que la nôtre, la croissance moyenne dans l’ensemble de l’UE, mais aussi dans la zone euro les deux années, sera d’environ 3,8% du PIB.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com