La France perçoit la Pologne comme un co-leader de l’énergie nucléaire – Puls Biznesu

La France souhaite partager avec la Pologne le rôle de leader de l’énergie nucléaire dans l’UE et considère le projet nucléaire polonais comme une contribution à la transformation énergétique européenne, a déclaré à PAP le représentant du gouvernement français, Philippe Crouzet.

La France est intéressée par l’adhésion de la Pologne au “club du nucléaire” et par le partage de son leadership entre les deux pays, a déclaré à PAP Philippe Crouzet, haut représentant du gouvernement français pour la coopération avec la Pologne dans le domaine du nucléaire civil.

– La France possède le deuxième parc de réacteurs au monde, mais il est absolument crucial qu’au sein de l’UE, elle soit accompagnée dans ce domaine par un autre grand pays appartenant à la communauté. Et la Pologne, avec son programme, a l’ambition de devenir le deuxième pays de l’UE en termes d’énergie nucléaire – a déclaré Philippe Crouzet.

– Face au changement d’attitude de certains pays, notamment l’Allemagne, la France considère qu’il est important de soutenir les ambitions polonaises – a ajouté Philippe Crouzet.

Comme l’a noté le représentant français, la Pologne a fait un “choix courageux” de s’éloigner progressivement du charbon, et le président Emannuel Macron déclare le soutien de la Pologne sur cette voie. Evoquant la récente rencontre de Macron avec le Premier ministre Mateusz Morawiecki à Paris, Crouzet a estimé que le sujet des pourparlers était avant tout de replacer le projet nucléaire polonais dans le contexte européen, “comme une contribution absolument décisive à la transformation énergétique”.

– Je pense que le président Macron a placé le projet nucléaire au centre de la coopération bilatérale. Il existe un accord entre la Pologne et la France selon lequel l’énergie nucléaire est nécessaire pour atteindre les objectifs de transformation – a déclaré Philippe Crouzet.

READ  30 Housses De Couettes 240X260 les mieux qualifiés

Se référant à la lettre sur l’égalité de traitement de l’énergie nucléaire adressée à la CE par les dirigeants de 7 pays, dont la Pologne et la France, Crouzet a estimé que le message était clair – tous les pays de l’UE sont déterminés à atteindre les objectifs de décarbonation, et l’énergie nucléaire est l’un des des méthodes.

– Les signataires de la lettre exhortent la Commission à rester technologiquement neutre. Je pense qu’il a été envoyé pour que la commission la laisse libre de choisir les mesures pour atteindre la neutralité climatique. Et de rappeler qu’il faut des mix énergétiques diversifiés, a estimé le représentant français.

La politique énergétique polonaise jusqu’en 2040 suppose qu’en 2033, le premier bloc d’une centrale nucléaire d’une capacité d’env. 1-1,6 GW seront lancés. Les blocs suivants seront mis en œuvre tous les 2-3 ans, et l’ensemble du programme nucléaire prévoit la construction de 6 unités d’une capacité allant jusqu’à 9 GW.

Selon le PPEJ, la Pologne envisage de construire des réacteurs de type REP modernes mais éprouvés et de grande taille. EDF propose un EPR répondant à ces exigences.

Le gouvernement polonais s’attend à ce que le partenaire du programme nucléaire couvre également 49 % des actions d’une société spéciale, fournisse un financement approprié et participe non seulement à la construction mais aussi à l’exploitation des centrales nucléaires.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com