La France se retire de la prison des chauffeurs routiers. C’est un «malentendu».

Après l’intervention de l’ambassade et du ministère des Affaires étrangères, la France se retire des pratiques scandaleuses contre les chauffeurs routiers étrangers.

L’organisation patronale Transport Logistyka Polska informe qu’après l’intervention de l’ambassade de Pologne et du ministère des Affaires étrangères, les Français ont assuré que «l’interdiction d’utiliser les toilettes du parking par un chauffeur isolé était un malentendu.

Lire la suite dans: Frontière franco-britannique vide

Dans la soirée du 8 janvier, les services français sont arrivés sur le parking et ont de nouveau testé le chauffeur polonais. – Cette fois, le résultat était négatif et le chauffeur pouvait continuer, chez lui, car son chargement a été transporté par un tracteur routier précédemment envoyé de Pologne, explique Maciej Wroński, président du TLP.

La France a testé les conducteurs étrangers pour la présence du coronavirus, même ceux se rendant en Grande-Bretagne et en transit. En cas de résultat positif au test, le conducteur a été isolé dans une partie distincte du parking public dans le véhicule pendant 7 jours sans accès aux sanitaires et à la nourriture.

Lire la suite dans: Grande modernisation de la poste polonaise

Les Français ont fait valoir que les inspections visaient à ouvrir des traversées en ferry dans la région de Calais afin d’accélérer le retour des chauffeurs britanniques. Pendant ce temps, ils contrôlaient les conducteurs se dirigeant vers la Grande-Bretagne.

Aucune partie ou l’ensemble des œuvres contenues dans la revue ne peut être reproduite et diffusée ou diffusée ultérieurement sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit (y compris électronique ou mécanique ou autre ou dans tout domaine d’utilisation), y compris la copie, la numérisation au sens large, la photocopie ou copie, y compris publication sur Internet – sans le consentement écrit de Gremi Media SA. Toute utilisation ou utilisation des œuvres en tout ou en partie sans le consentement de Gremi Media SA ou des auteurs en violation de la loi est interdite sous peine de sanction et passible de poursuites.

READ  France: A Bordeaux et Toulouse, les catholiques ont exigé le retour de la messe avec les fidèles

La diffusion de cet article n’est possible que conformément aux dispositions “Règlement d’utilisation des articles de presse”
[Poprzednia wersja obowiązująca do 30.01.2017]. Le bon de commande peut être téléchargé sur le site www.rp.pl/licencja.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com