La France veut construire une centrale nucléaire en Pologne

La Pologne peut-elle acheter des blocs de réacteurs nucléaires non aux États-Unis, mais à la France? C’est ce que dit Jean-Bernard Lévy, président de la société française EDF, cité par le quotidien “Le Figaro”. – La décision de la Pologne sera influencée par les décisions prises en France concernant l’avenir d’EDF et du programme nucléaire, a déclaré Lévy. EDF est le premier producteur d’électricité de la Seine.

  • En Pologne, tous nos interlocuteurs nous expliquent que pour doter la Pologne de six réacteurs nucléaires, il y a en fait deux options: l’option américaine et l’option française, a déclaré Jean-Bernard Lévy.
  • En 2033, le premier bloc d’une centrale nucléaire d’une capacité d’environ 1 à 1,6 GW doit être mis en service dans notre pays, suppose le gouvernement. Ensuite, d’autres sont à commencer
  • Vous trouverez d’autres histoires de ce type sur la page d’accueil d’Onet.pl

Malgré le contrat signé par la Pologne et les États-Unis pour la conception et la construction de la première centrale nucléaire de notre pays, la France ne dépose pas les armes. EDF prétend pouvoir aider la Pologne dans la construction d’une centrale nucléaire car elle dispose de la technologie, des connaissances et de l’expérience, et c’est aussi important – comme cela l’indique – la proximité culturelle. Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, ainsi que Frank Riester, délégué du ministre du Commerce extérieur, se sont rendus à Varsovie la semaine dernière pour discuter de l’offre française pour la Pologne.

– Nous sommes regardés par de nombreux pays qui n’ont pas tant de choix pour leurs prochaines centrales nucléaires – a déclaré le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy lors d’une audition à l’Assemblée nationale, à propos de laquelle écrit le quotidien “Le Figaro”. – En Pologne, tous nos interlocuteurs nous expliquent que pour doter la Pologne de six réacteurs nucléaires, il y a en fait deux options: l’option américaine et l’option française, a déclaré Jean-Bernard Lévy aux députés.

READ  Mobilisation contre «Hercules», le projet de réorganisation d'EDF

Selon le responsable d’EDF, Les décisions de la France concernant la réorganisation d’EDF seront déterminantes dans ce dossier, mais aussi le démarrage de la construction de nouveaux réacteurs EPR. – Il est évident que ces décisions auront un impact absolument significatif sur la commande par la Pologne de six réacteurs dans les deux ou trois prochaines années – a déclaré le président d’EDF.

La partie polonaise est ouverte aux discussions avec les Français

Piotr Naimski, le plénipotentiaire du gouvernement pour les infrastructures énergétiques stratégiques, a admis en décembre dans un entretien avec Dziennik Gazeta Prawna que les discussions avec des représentants de la partie française sont en fait en cours. Dans cette affaire, entre autres, l’ambassadeur de France en Pologne. Naimski a dit que l’administration s’entretiendra avec quiconque présente les conditions compatibles avec les hypothèses du programme nucléaire polonais.

Côté technologie, les Français pourraient proposer à la Pologne un réacteur de type EPR d’une capacité de 1,65 GW. Ses deux unités opèrent dans la ville chinoise de Taishan. – Un EPR serait le bon choix pour la Pologne, tant sur le plan technologique qu’économique. Cette technologie se caractérise par le plus haut standard de sécurité dans les réacteurs dits de 3ème génération, une haute disponibilité, une consommation de combustible réduite et une production réduite de déchets radioactifs. Une unité EPR peut générer plus de 12 TWh d’électricité sans CO2 par an, ce qui évite 10,5 millions de tonnes d’émissions équivalent CO2 – a déclaré récemment Vakis Ramany, directeur général adjoint du groupe EDF dans une interview avec Biznesalert.pl.

READ  Morawiecki à Paris: beaucoup sur les vaccins, calme sur l'atome | UE-Pologne-Allemagne - Actualités polonaises | DW

La Pologne veut lancer la première unité nucléaire d’ici 2033.

EDF est une société française de fourniture d’électricité. Il existe depuis 1946. C’est un monopole en France. Elle possède des succursales dans de nombreux pays d’Europe et d’Amérique. Dans le passé EDF était également actif en Pologne, mais a vendu ses actifs au groupe PGE.

Début février, le gouvernement polonais a adopté une résolution sur la politique énergétique de la Pologne jusqu’en 2040. Elle repose sur trois piliers principaux: une transition équitable, la construction d’un système énergétique zéro émission et une bonne qualité de l’air. Conformément à cette politique, en D’ici 2033, la première unité de centrale nucléaire d’une capacité d’environ 1 à 1,6 GW doit être lancée. Les blocs suivants doivent être mis en œuvre tous les deux ou trois ans et l’ensemble du programme nucléaire implique la construction de six blocs.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com