décembre 1, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

La justice américaine ouvre une procédure contre Google pour abus de position dominante

Il s’agit de la plus importante action en justice depuis plus de vingt ans menée par le gouvernement fédéral des États-Unis contre l’un des géants de la «Big Tech» américaine (Google, Amazon, Facebook, Apple). Le ministère américain de la Justice va engager une procédure contre Google pour infraction au droit de la concurrence afin de préserver son monopole dans le domaine de la recherche et de la publicité en ligne, a annoncé mardi 20 octobre à l’Agence France-Presse une source judiciaire proche du dossier.

Informations également communiquées par Reuters et l’agence Associated Press, après les révélations de la New York Times et tu le journal Wall Street. Le procès devrait être déposé devant un tribunal fédéral de la capitale américaine, Washington, DC.

Contacté par l’AFP, le ministère de la Justice a pour l’instant refusé de commenter, même s’il a organisé un briefing virtuel avec des journalistes dans l’après-midi sur l’action antitrust. Google n’a pas répondu immédiatement.

Les recommandations du gouvernement n’étaient pas encore connues, mais elles pourraient inclure des recommandations visant à démanteler certaines parties du géant des moteurs de recherche.

Le ministère de la Justice et la Federal Trade Commission (FTC), principale autorité fédérale de la concurrence, a ouvert des enquêtes l’année dernière ciblant Google, mais aussi Amazon, Apple et Facebook, soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles pour consolider leur position sur leurs marchés respectifs.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Face aux appels à «casser» Google, Facebook, Amazon ou Apple, les défis du démantèlement

Des monopoles dignes de l’époque des barons du pétrole

Le 6 octobre, dans un rapport très attendu de 449 pages, Parlementaires américains du sous-comité antitrust de la Chambre des représentants a fait une déclaration claire: «Ces géants qui étaient autrefois de petites start-ups, contestant le statu quo, sont devenus le genre de monopoles que nous n’avons pas vu depuis l’époque des barons du pétrole et des magnats des chemins de fer. “

Google avait été condamné à un amende de 4,3 milliards d’euros en 2018 des autorités européennes de la concurrence pour des pratiques déloyales dans l’écosystème Android, afin de renforcer sa position dominante, notamment dans le domaine de la recherche sur Internet.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi “Sur les Gafams souffle le vent de l’antitrust”

À l’instar de ses concurrents Amazon, Facebook et Apple, Google est dans la ligne de mire des autorités américaines depuis plusieurs années. Diverses enquêtes ont été ouvertes contre les GAFA par des agences fédérales, des comités parlementaires ainsi que des procureurs dans presque tous les États américains.

Au niveau politique, ces groupes attirent la colère tant des élus conservateurs, qui les accusent de partialité, que des élus progressistes, qui s’inquiètent des infractions au droit de la concurrence et du renforcement des inégalités induites par la «Big Tech». “.

Le sénateur républicain du Missouri Josh Hawley, très critique à l’égard des GAFA, a salué les poursuites prévues par le gouvernement américain, affirmant que ce serait «Le plus grand procès pour abus de position dominante depuis une génération. “

Lisez la colonne: Casserole «Big Tech»

Le monde

READ  Londres étudie de fortes hausses d'impôts pour atténuer la crise