novembre 26, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

la mère mise en examen pour meurtre

La quarantenaire soupçonnée du meurtre de ses jumeaux de 13 ans a été mise en examen dans la soirée de ce jeudi dans le département de la Somme.

La mère de deux jumeaux de 13 ans retrouvés morts samedi à leur domicile près d’Amiens a été mis en examen jeudi soir pour meurtre, a annoncé le parquet d’Amiens.

Une enquête judiciaire a été ouverte sur les chefs d’assassinat sur les deux jumeaux Thomas et Erik et de tentative d’assassinat sur Theo, l’aîné de 15 ans.

Une “administration volontaire de médicaments”

«Lors de sa garde à vue», cette femme de 42 ans a cependant «fourni des déclarations changeantes qui augurent des difficultés psychiatriques ou psychologiques et qui ne permettent pas à ce stade de communiquer sur les raisons de son acte criminel», a précisé le parquet dans un déclaration.

“Les auditions du quartier, ainsi que de l’entourage familial ou amical, menées depuis samedi indiquent à ce stade que rien ne semblait suggérer de tels faits”, a ajouté le parquet, qui a demandé son placement en détention provisoire.

L’audition du fils aîné, qui avait été hospitalisé, avait permis d’établir une “administration volontaire de médicaments en grande quantité au détriment des trois enfants le soir ou la nuit” de samedi, avait déclaré lundi au cours d’une presse conférence du procureur d’Amiens, Alexandre de Bosschère, évoquant une possible utilisation de la morphine.

Mère traitée pour la dépression

Samedi, vers 11 heures, la maman s’est rendue chez des voisins à Poulainville (Somme), “dans un état anormal et hagard” déclarant avoir “fait une grosse erreur”. Ce dernier se rend alors chez lui et découvre dans une chambre Théo, indisposé, puis les jumeaux Erik et Thomas inanimés. Ils ont immédiatement alerté les services d’urgence. Un grand nombre de drogues, dont certaines avaient été écrasées, ont été retrouvées, notamment à proximité des corps.

“La mère avait été traitée pour dépression pendant plusieurs années et avait d’autres problèmes de santé”, a également déclaré le procureur sans entrer dans les détails.

Le père des enfants, qui vivait séparé de sa femme depuis 2018 – une procédure de divorce était en cours – s’est également rendu chez son fils aîné dès son hospitalisation et a été entendu.