la reprise de deux essais vaccinaux interrompus aux États-Unis

La course au vaccin Covid-19 se poursuit. Aux Etats-Unis, deux essais qui avaient été interrompus après les maladies inexpliquées de deux participants ont repris ou vont pouvoir reprendre, a-t-on appris vendredi 23 octobre.

L’essai du vaccin expérimental développé par la British University of Oxford et le groupe AstraZeneca a déjà repris aux Etats-Unis. Il a été suspendu dans le monde entier le 6 septembre.

Alors que les autorités britanniques, sud-africaines, brésiliennes et japonaises avaient autorisé sa poursuite dans les jours ou semaines qui ont suivi, les autorités américaines ne l’ont pas fait. Un feu vert qu’AstraZeneca a annoncé avoir obtenu vendredi. Agence américaine des médicaments “a examiné l’ensemble de données de sécurité des essais mondiaux et a conclu que les essais pouvaient reprendre en toute sécurité”, a déclaré la société.

Des centaines de millions de doses du vaccin expérimental d’AstraZeneca ont déjà été pré-vendues sur plusieurs continents. Les résultats de l’essai sont attendus d’ici la fin de l’année, selon le groupe.

De son côté, la société américaine Johnson & Johnson a annoncé vendredi qu’un comité indépendant avait recommandé la reprise aux Etats-Unis de l’essai de phase 3 qu’elle avait lancé fin septembre, et qui avait été interrompu par la maladie d’un participant. Elle dit qu’elle est en discussion avec les autorités de régulation pour la relancer dans d’autres pays du monde.

“Après une évaluation approfondie d’un événement médical grave chez un participant, aucune cause précise n’a été identifiée”, a déclaré le groupe. “La société n’a trouvé aucune preuve que le candidat vaccin a causé l’événement.” Le procès, qui doit inclure 60 000 personnes au total, “pourrait aller assez vite”, a déclaré un manager américain du groupe, Paul Mango.

READ  L'Allemagne va prolonger le verrouillage dur? Les premiers ministres des États fédéraux sont favorables

Au total, dix vaccins européens, américains, chinois et russes sont testés dans le monde entier dans des essais à grande échelle, incluant des dizaines de milliers de participants à chaque fois, et destinés à vérifier l’efficacité et l’absence d’effets secondaires graves.

Les deux vaccins candidats qui ouvrent la voie sont ceux de Pfizer et Moderna: les entreprises américaines envisagent de demander une autorisation dans la seconde quinzaine de novembre; L’American Medicines Agency n’a pas précisé dans quel délai elle donnerait alors son avis, mais elle pourrait intervenir avant la fin décembre.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com