L’acteur Wladimir Yordanoff est mort à 66 ans

Gens

DISPARITION – Grand acteur de théâtre et second rôle populaire au cinéma, il avait terminé le tournage du prochain OSS 117: “Alerte rouge en Afrique noire”, avec Jean Dujardin, projeté en 2021.

Son visage était familier à plus qu’un cinéphile. L’humoriste Wladimir Yordanoff, grand acteur de théâtre et second rôle populaire au cinéma, inoubliable “Philippe” dans “Un air de famille”, sur scène et à l’écran, est décédé mardi à l’âge de 66 ans, a annoncé son agence artistique, Aartis. il “décédé aujourd’hui en Normandie d’une maladie fulgurante”, dit l’agence.

En un demi-siècle de carrière théâtrale, cet acteur, fils du violoniste bulgare Luben Yordanoff, a été dirigé par les plus grands metteurs en scène, dont Patrice Chéreau (“Hamlet”, 1988) et Alain Françon.

Molière du meilleur acteur en show privé en 2016

Formé au Conservatoire National d’Art Dramatique dans la classe de Pierre Débauche et Antoine Vitez, il collabore à plusieurs reprises avec le metteur en scène Alain Françon. C’est sous sa direction, dans “Qui a peur de Virgina Wolf?”, Qu’en 2016 il a remporté le Molière du meilleur acteur dans une émission privée.

En 1994, il incarne Philippe, un cadre dirigeant qui fait la fierté de sa mère, dans “Un air de famille”, la pièce à succès d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, puis dans l’adaptation cinématographique de Cédric Klapisch (1996), réalisateur qu’il retrouvera dans “The Spanish Inn” (2002).

Connu pour ses rôles de soutien

En 2000, il apparaît dans un autre film d’Agnès Jaoui, “Le Goût des autres”. S’il occupe rarement le premier rôle, dans les films au cinéma, son visage est connu de tous, tant sa carrière cinématographique l’a conduit dans des films populaires (“Trois zéros” de Fabien Onteniente, 2002) ou plus exigeants (“J’accuse “de Roman Polanski, 2019, où il incarne le général Auguste Mercier).

READ  Avantages de la porcelaine Opole - Swidnica24.pl

En 2021, il figurera dans “OSS 117: Alerte rouge en Afrique noire”, aux côtés de Jean Dujardin. Le réalisateur du film, Nicolas Bedos, lui a rendu hommage sur Twitter.

“Vous aurez donné vos derniers élans de talent au personnage de Lessignac dans OSS. Beaucoup de gens vous aimeront encore. Au revoir M. Yordanoff”, il a écrit en réaction à sa mort.

Sur le même sujet

Et aussi

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com