Le Dune de Denis Villeneuve dévoile un premier trailer référentiel et prometteur

Nous attendions la première bande-annonce du Dune adapté par Denis Villeneuve (Tueur à gages, Contact Premier, Blade Runner 2049) sur des bases solides, sachant que la première adaptation du chef-d’œuvre de Frank Herbert, signé David Lynch sorti en 1984, s’était envasée dans le désert des pièges et des blagues d’un fou Alejandro Jodorowsky que son projet de blockbuster de science-fiction était mort-né à la fin Années 1970.

On découvre ainsi les premières images d’une adaptation qui a parcouru un long chemin. Adapté de la saga culte de Frank Herbert parue en 1965 (devenu depuis le roman de science-fiction le plus vendu au monde), ce projet reprend l’histoire de Paul Atréides, fils du duc Leto Atréides qui sera amené à régner la planète Arrakis. Trahis par l’empereur Shaddam IV, les Atréides compteront sur le jeune homme pour reconquérir la planète Arrakis (autrement appelée Dune), et d’où provient une marchandise aussi rare que précieuse appelée “Spice”.

Car Denis Villeneuve est un magicien qui a su réaliser la suite d’un film culte tel Blade Runner, on espère qu’il refera quelques tours de magie avec Dune, dont la transposition cinématographique a longtemps semblé impossible.

Dès les premières images de ce premier trailer, on ne peut s’empêcher de respirer. Le soulagement semble être de mise. On découvre Timothée Chalamet dans le rôle du jeune Paul Atréides. Ses premiers mots reprennent les phrases du roman d’Herbert: «Quelque chose se passe en moi. Quelque chose se réveille et je n’ai aucun contrôle dessus ».

Chaste baiser

Dans une ambiance saturée de lumière, une photo dorée, presque sablonneuse nous montre un chaste baiser entre Zendaya et Chalamet.

READ  Cinquième. Le Grand Steeple-Chase de Deauville ce mercredi 26 août 2020. - Angers Info

Mais là où Denis Villeneuve marque des points, c’est dans la séquence suivante qu’il révèle l’épreuve de la boîte de souffrance, à laquelle le jeune homme est contraint de se soumettre à la prêtresse Bene Gesserit. Cette séquence cruciale était déjà présente dans le Dune de Lynch, tandis que Kyle MacLachlan jouait Paul.

Les images montrent surtout que Villeneuve s’est emparé de l’univers de Frank Herbert et qu’il lui donne une nouvelle dimension. Le cadre est superbe. Le désert est vaste. Le ver n’est actuellement que suggéré …

Mais la touche finale, qui montre à quel point le réalisateur canadien s’est immergé dans son sujet, vient là où on ne s’y attendait pas: la bande originale comprend un morceau emblématique de Pink Floyd d’un album psychédélique emblématique. Le côté obscur de la Lune sorti en 1974.

Au même moment, Alejandro Jodorowsky travaillait dur sur sa propre version de Dune. Il avait eu l’idée avant-gardiste d’inviter des groupes de rock (Magma, Mike Oldfield, Tangerine Dream) à composer la musique de son film-opéra, et s’était ainsi tourné vers Pink Floyd.

De plus, dans son journal, le directeur de La montagne sacrée dit qu’à l’époque “Le groupe a connu un tel succès que presque tout le monde a considéré que c’était une idée irréalisable.” Cependant, Jodo part pour Londres et rencontre le groupe dans les mythiques studios d’Abbey Road.

Syncrétisme artistique

«Ils enregistraient La face cachée de la lune, «Jodo» dit encore. Quand je suis arrivé, je n’ai pas vu un groupe de grands musiciens interpréter leur chef-d’œuvre, j’ai vu quatre jeunes gars dévorer du steak et des frites. Au nom de Dune j’ai été saisi d’une sainte colère et je suis parti en claquant la porte. Surpris, David Gilmour a couru derrière moi, s’excusant et me montrant le dernier mix de leur disque. Quelle extase!»

READ  France 3 s'effondre avec la série Noir et blanc

Denis Villeneuve connaît donc ses classiques: il a pu rattraper Pink Floyd 46 ans plus tard! Dans cette première bande-annonce, il finit par s’associer aux images de Dune, la musique envolée de ce groupe légendaire. Le réalisateur fait ainsi un tour complet, du projet inachevé de Jodorowsky et Moebius à lui … en passant par le film mal aimé de David Lynch … Quel syncrétisme artistique! Nous attendons le reste avec impatience.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com