octobre 25, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

le nombre de patients continue d’augmenter, plus de 20000 nouveaux cas

Les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 se sont encore dégradés en 24 heures avec une nouvelle augmentation des patients en réanimation et plus de 20 000 nouveaux cas positifs, un nouveau record, selon les chiffres publiés vendredi par Santé publique France.

Le nombre de patients Covid-19 hospitalisés en gerbes a légèrement augmenté vendredi, selon l’agence de santé. Au total, 1 439 personnes sont en réanimation, soit 21 de plus que la veille, encore un record depuis mai.

Les nouvelles admissions en réanimation, l’un des autres indicateurs importants pour suivre l’évolution de l’épidémie, puisque l’enjeu principal est d’éviter que les hôpitaux ne soient submergés par un afflux massif de patients, sont également en augmentation avec 150 patients, 36 de plus que le le jour précédent. Au plus fort de l’épidémie, début avril, plus de 7 000 patients ont été hospitalisés dans ces services, principalement ceux qui devaient être placés sous respiration artificielle.

Ce nombre a ensuite fortement baissé jusqu’à fin juillet, puis a évolué dans une fourchette comprise entre 350 et 400 patients jusqu’à fin août, avant de reprendre en constante augmentation. La capacité nationale actuelle est d’environ 5 000 lits de soins intensifs.

20339 cas positifs en 24 heures

Les séjours à l’hôpital, qui incluent également des formes un peu plus bénignes de la maladie, continuent d’augmenter de façon continue (7 843, +240 par rapport à la veille), dont 848 nouvelles admissions. 20339 nouveaux cas de contamination par les coronavirus ont été détectés au cours des dernières 24 heures, un record depuis l’utilisation de tests à grande échelle.

READ  deux nouveaux cas de dengue diagnostiqués

Le taux de positivité au test (proportion de personnes positives sur l’ensemble des testés) continue d’augmenter et pour la première fois dépasse 10%, à 10,4%.

Au cours des dernières 24 heures, 62 personnes sont décédées des suites de Covid, portant le total des décès dans les hôpitaux ou les maisons de soins infirmiers depuis le début de l’épidémie à au moins 32 630.

Face à la détérioration de la situation, le gouvernement a annoncé jeudi le passage pendant le week-end de Grenoble, Saint-Étienne, Lyon et Lille dans la zone d’alerte maximale. Ces villes rejoignent ainsi Aix-Marseille et Paris à ce niveau d’alerte synonyme de bars et de restaurants fermés qui doivent limiter leur accueil, de salles de sport fermées etc.

A Lyon, nous déprogrammons les opérations non urgentes

Les hôpitaux de Lyon et des environs commenceront à déprogrammer les opérations non urgentes dès la semaine prochaine, a annoncé vendredi le directeur général de l’Agence régionale de santé Jean-Yves Grall. «Un niveau de déprogrammation de l’ordre de 25% à 30% serait utile maintenant», a déclaré M. Grall, lors d’une conférence de presse tenue à la préfecture.

Cette décision fait suite au placement, la veille, de la ville dans la zone d’alerte maximale suite à l’accélération de la propagation du virus Covid-19. Si le taux d’incidence du virus était jusqu’alors stable “voire légèrement inférieur” autour de 240 contaminations pour 100 000 habitants à Lyon (et donc en dessous du seuil critique de 250), il a connu une augmentation ces derniers jours. «considérable», passant à 245 mercredi, 270 jeudi et 290 ce vendredi, a expliqué M. Grall, en présence du préfet Pascal Mailhos.

READ  Allez-vous vous faire vacciner contre la grippe?

«Cette forte augmentation que nous constatons de la contamination se traduira automatiquement par une forte augmentation des hospitalisations d’ici dix à quinze jours», a-t-il noté.

«Tous les établissements, publics et privés, sont destinés à participer à cet effort», au nom de l’équité, a ajouté le responsable. Cela concerne les établissements de la métropole lyonnaise, mais aussi ceux des communes voisines de Villefranche-sur-Saône (Rhône), Vienne et Bourgoin-Jallieu (Isère).