janvier 24, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Le pipelayer russe s’est retiré de la construction de Nord Stream 2

Après plusieurs jours passés à proximité de la section inachevée du gazoduc Nord Stream 2, le pipier russe “Akademik Czerski” est rentré au port de Kaliningrad. Cette situation se répète une fois de plus.

Ceci est le résultat des données du système de positionnement des navires MarineTraffic. Dès le début du mois de décembre, “Akademik Czerski” était amarré sur la rade de la broche de Courlande près de Kaliningrad, mais la semaine dernière, le finisseur s’est dirigé vers les eaux danoises. Là, près de l’île danoise de Bornholm, 160 km du gazoduc Nord Stream 2 doivent être achevés. Lundi, le navire est retourné vers l’est et est retourné mardi au port russe.

Auparavant, la société suisse de Gazprom – Nord Stream 2 AG avait informé que la pose du dernier épisode commencerait le 15 janvier. Cela a été confirmé par l’Agence danoise de l’énergie.

Peut-être que le prochain retard était dû au fait que Début janvier, la société norvégienne Det Norske Veritas – Germanischer Lloyd (DNV GL) a annoncé qu’elle ne pouvait pas certifier Nord Stream 2 en raison des sanctions imposées par les États-Unis sur le gazoduc.

Bloomberg

Un autre pipier russe pourrait également apparaître dans les eaux danoises – la barge d’ancrage Fortuna, qui a posé 2,6 km de gazoduc dans les eaux allemandes depuis le 5 janvier. Jusqu’à présent, on ne sait rien du mouvement de cette unité. “Akademik Czerski” dispose d’un système de positionnement automatique – ce qui signifie qu’il n’a pas besoin d’ancres pour stabiliser la position. Fortuna, par contre, jette 12 ancres avant de commencer le travail.

READ  Comment voir votre historique des notifications sur Android 11

Dans un premier temps, les Danois n’ont pas accepté la participation de la barge aux travaux pour des raisons environnementales et de sécurité (il reste des vestiges de la Seconde Guerre mondiale en bas). Cependant, la dernière Agence danoise de l’énergie a accepté d’autoriser “Fortune” dans ses eaux.

Aucune partie ou l’ensemble des œuvres contenues dans la revue ne peut être reproduite et diffusée ou diffusée ultérieurement sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit (y compris électronique ou mécanique ou autre ou dans tout domaine d’utilisation), y compris la copie, la numérisation au sens large, la photocopie ou copie, y compris publication sur Internet – sans le consentement écrit de Gremi Media SA. Toute utilisation ou utilisation des œuvres en tout ou en partie sans le consentement de Gremi Media SA ou des auteurs en violation de la loi est interdite sous peine de sanction et passible de poursuites.

La diffusion de cet article n’est possible que conformément aux dispositions “Règlement d’utilisation des articles de presse”
[Poprzednia wersja obowiązująca do 30.01.2017]. Le bon de commande peut être téléchargé sur le site www.rp.pl/licencja.