janvier 26, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Le service des femmes à l’autel est une réponse au “vieux désir”

L’archevêque de Vienne a déclaré qu’à son avis, le pape François avait réalisé “un vieux désir”, qui s’était déjà manifesté en 1974 lorsque l’abolition des ordres mineurs et l’introduction des ministères avaient été discutés. Paul VI a alors décidé que les acolytes et les lecteurs pouvaient être non seulement des candidats se préparant à la prêtrise, mais aussi des laïcs. Il a été reconnu que les ministères ne faisaient pas partie du sacrement de la prêtrise.

– Paul VI ajoute dans un petit paragraphe que par respect de la tradition, ces services seraient réservés uniquement aux hommes. Même alors, il y a eu une discussion: après tout, ce sont des ministères laïcs, et ces ministères devraient être ouverts aux hommes et aux femmes. La discussion a continué et plus tard, a déclaré le cardinal.

Ce sujet a également été discuté lors du Synode Amazon à Rome. Carte. Christoph Schönborn a ajouté qu’il avait lui-même parlé de la question, suggérant que la restriction du ministère aux hommes devrait être abolie.

“Cette demande du Synode de l’Amazonie, ainsi que des synodes précédents, a maintenant été satisfaite par le Pape François à travers son Motu Proprio”, a déclaré l’archevêque de Vienne.

Le hiérarque a également admis que les femmes dans de nombreuses régions du monde avaient longtemps été acolytes et conférencières, et que la décision de François lui donnait une forme juridique dont il fallait se réjouir. Cependant, le cardinal n’a pas commenté le fait que la légalisation des activités illégales est démoralisante et dévalorise également le pouvoir spirituel dans l’Église.

Lisez aussi:
Aucune reddition n’est autorisée! Paweł Lisicki sur l’idée d’une Église combattante

READ  Le leader républicain du Sénat finit par reconnaître la victoire présidentielle américaine de Joe Biden