décembre 5, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Les 16 faits à savoir sur la soirée de la Ligue des champions: Kolossal Coman, Fabinho sauve Liverpool, City assure … – Football

Bayern Munich et Kingsley Coman impitoyablement avec l’Atletico Madrid, Liverpool rassure Amsterdam grâce à Fabinho, City prend les commandes devant l’Olympiakos, le retour n’était pas loin pour le Real Madrid, qui se consolera avec le joyau de Luka Modric… Découvrez les temps forts de mercredi matchs comptant pour la première journée de la Ligue des champions.

Sur un caviar de Kimmich, Coman a lancé le Bayern.

Résultats de mercredi:

groupe A : Salzbourg 2-2 Lokomotiv Moscou, Bayern Munich 4-0 Atletico Madrid

Groupe B : Real Madrid 2-3 Shakhtar Donetsk, Inter Milan 2-2 Mnchengladbach

Groupe C : Manchester City 3-1 Porto, Olympiakos 1-0 Marseille

Groupe D : Midtjylland 0-4 Atalanta, Ajax Amsterdam 0-1 Liverpool

+ Retrouvez tous les résultats, buteurs, feuilles de match et classements en cliquant ici.

1. Bayern serein, Coman trois fois décisif! Le Real Madrid a presque banalisé en conservant son titre en Ligue des champions, mais le plus dur a commencé ce soir pour les Bavarois face à l’Atletico (2-0). Et Munich, on reprend la même chose et on recommence sans s’inquiéter: comme contre le PSG, Coman a fait la différence … mais cette fois trois fois: l’ouverture, la passe décisive pour Goretzka et la dernière pause 3-0. noter aussi le missile Tolisso pour conclure le festival.

VIDEO: le missile de Tolisso contre l’Atletico!

2. Et 12 de plus pour le Bayern! Le champion d’Europe meurt de faim: après avoir apprivoisé le PSG en finale de la dernière édition en août, le club battu en Allemagne a donc eu un très beau parcours en atomisant l’Atletico deux mois plus tard.De quoi porter 12 matchs pour la séquence de victoires de Hansi Flick. Du jamais vu dans l’histoire de la coupe à grandes oreilles …

3. Pour Liverpool, l’important, ce sont les trois points. Et les Reds ne se souviendront que de celle de cette soirée difficile sur la pelouse de l’Ajax (1-0).Le but résumerait presque la rencontre : une frappe ratée et non cadrée de Man, détournée dans son propre camp par Tagliafico … Les Reds pourront cependant se consoler avec la performance de Fabinho, qui a sauvé sa famille avec un sauvetage sur sa ligne, et surtout prouvé qu’il pouvait compenser l’absence de Van Dijk en défense centrale.

READ  Quartararo en pole à domicile, son adversaire Mir mal placé

4. Dans la douleur, City prend le contrôle. Dans le groupe de l’Olympique de Marseille, Manchester a pris une option sur la première place en battant Porto (3-1) mercredi. Mais ce ne sera pas facile pour les hommes de Guardiola, les hommes du quart d’heure de jeu! Mais l’inévitable Agero a égalisé sur penalty, et Gundogan puis Torres ont finalement offert un succès logique chez Skyblues.

5. OM crack dans le temps supplémentaire! Sept ans après sa dernière participation, Marseille a retrouvé la Ligue des champions ce mercredi sur la pelouse de l’Olympiakos (0-1), et les dernières minutes ont été fatales aux Olympiens avec cet objectif d’Hassan (90e + 1) sur un service de… Valbuena. Dommage pour les hommes de Villas-Boas, qui avaient les moyens de mettre les Grecs en difficulté (lire le Dbrief et les NOTES).

6. Benedetto, a commencer à devenir enquêtant …Décevant à nouveau contre l’Olympiakos (0-1) et remplaçant le 77minute, l’attaquant marseillais vient de terminer un huitième match consécutif sans marquer. Sa plus longue famine depuis son arrivée sur Canebire en août 2019. Privé de toute confiance, l’Argentin retrouve à peine sa superbe dans les pires moments, et l’attaque de l’OM en petit …

7. Pas de victoire française au départ, inouïe depuis 2008. Marseille n’a pas réussi à sauver l’honneur de la Ligue 1 sur la pelouse de l’Olympiakos (0-1). Car oui, lors de cette première journée de phase de groupes, aucun club français n’a pris les trois points : Paris a été battu par Manchester United (1-2), tandis que Rennes a été tenu en échec par Krasnodar (1-1). Du jamais vu pour le football français depuis… 2008! A l’époque, l’Olympique Lyonnais partait avec un nul, et l’OM et Bordeaux avec une défaite.

8. Pour Real, le retour n’était pas loin … mais cela n’a pas eu lieu contre le Shakhtar (2-3). La faute au VAR, ou plutôt à une position de hors-jeu de Vinicius Jr, qui a agacé le gardien adverse sur une frappe finale de Valverde dans le temps supplémentaire. Avant un, les Merengues se sont permis de faire une sieste lors du premier acte, concédant trois (jolis) buts aux signes Tete, Solomon et Varane contre son camp. Les buteurs madrilènes Modric et Vinicius se sont réveillés trop tard.

READ  face à une «dégradation manifeste», l'exécutif appelle à «un sens des responsabilités»

9. Vinicius Jr, 15 secondes chrono. Remplaçant au coup d’envoi, le Brésilien a fait son apparition alors que le Real était toujours mené 1-3 en 59e par le Shakhtar (2-3). Mais 15 secondes après être entré, il a frappé la marque profiter d’une erreur de défense! Un record qu’il partage désormais avec Lars Ricken et Andy van der Meyde, qui ont réussi à le faire rapidement: le premier en 1997 avec Dortmund, et le second en 2004 avec l’Inter Milan.

VIDEO: 15 secondes sur le terrain et Vinicius frappe déjà la cible!

10. L’Inter arrache le match nul, Lukaku continue sa séquence folle. Lors de ses 9 derniers matchs de Coupe d’Europe, le Belge a marqué à chaque fois, pour un joli total de 11 réalisations. Dont deux ce soir contre Mnchengladbach (2-2). Et il a fallu que pour rencontrer l’égalisation de Bensebaini, puis le but de 2-1 signé Hofmann. Sans Lukaku avant le temps additionnel, les Nerazzurri auraient donc commencé par une défaite.

11. Boîte d’Atalanta, et un bijou pour Papu Gomez! Ultra-favori face au Midtjylland, l’Atalanta n’avait pas sur la pelouse des Danois (4-0). Zapata a rapidement trouvé l’ouverture, Muriel a définitivement fait la pause 3-0, mais avant Gomez nous a offert un moment de magie. A l’issue d’une phase de possession, le milieu offensif a déchaîné une frappe aussi puissante que spontanée pour tromper le gardien adverse. Boom, barre rétractable!

VIDEO: Papu Gomez rgale face à Midtjylland, quelle frappe!

12. Eder parle à nouveau de lui! En France, le bourreau des Bleus a été oublié du grand public en 2016, et amoureux de L1 en 2018 lorsqu’il a quitté Lille pour le Lokomotiv Moscou. Et le club russe était très heureux d’avoir l’international portugais dans ses rangs face à Salzbourg (2-2) ce mercredi, puisque c’est lui qui a ouvert le score en première mi-temps, avant les buts de Szoboszlai, Junuzovic et l’égalisation finale de son coéquipier Lisakovich.

READ  Ruben Aguilar convoqué pour la première fois avec les Bleus

13. Agero, puissance 40. Absent lors du Final 8 de l’édition 2019-2020 en C1, le Kun a eu à cœur de rattraper Manchester City ce mercredi face à Porto (3-1). Et il l’a fait en inscrivant, sur penalty, le 40e but de sa carrière chez la reine des compétitions de clubs! Seuls 13 joueurs ont réussi à atteindre un tel total avant lui, et pas des moindres: de Cristiano Ronaldo Alessandro Del Piero, En passant par Robert Lewandowski.

14. 35 ans, et alors? Modric continue de profiter.De retour des vestiaires, alors que les Merengue mentaient trois buts à rien par le Shakhtar (2-3), le vice-champion du monde croate a tout fait tout seul : à partir de 25 mètres, il a effacé deux joueurs avant de déchaîner une frappe imparable dans la fenêtre de droite! Un petit bijou, qui – malheureusement pour lui – n’aura rien servi.

VIDEO: Modric trouve la lucarne, quel succès!

15. Coman en images, a donné un. Allez-vous reprendre une petite dose de jolis objectifs? Gomez, Modric et Tolisso ont placé la barre très haut, mais Coman peut les regarder dans les yeux. Dans son style, l’ailier entraîné au PSG a littéralement mystifié Felipe sur le quatrième but marqué par le Bayern contre l’Atletico (4-0), avec cette superbe poussée dans la défense madrilène. Nous vous laissons profiter!

16. Suarez, 166 minutes de souffrance contre le Bayern.Les cauchemars de l’Uruguay doivent avoir un accent allemand; Le Bayern Munich humilié avec Bara (2-8) Lors de la finale 8 en août dernier, le Gunslinger est de nouveau tombé amoureux des Bavarois, cette fois des Colchoneros. (0-4). 12 buts encaissés en 180 minutes, alors? Non, parce que son entraîneur Diego Simeone l’a sorti à la 76e, lui donnant 14 minutes de souffrance supplémentaires.

+ Retrouvez tous les résultats, buteurs, feuilles de match et classements en cliquant ici.

Pour réagir au 1er jour de la Ligue des champions, rendez-vous ci-dessous dans l’espace ajouter un commentaire