Les improbables Nobbles de la science épinglent Trump, Poutine, Erdogan, Modi …

Jeudi 17 septembre, Covid-19 oblige, le 30e remise des prix Ig Nobel, qui récompensent des études scientifiques – volontairement ou non – farfelues, a déroulé la vie professionnelle de nombreux chercheurs depuis le début de la pandémie: par téléconférence. Il n’y avait donc pas toute la légèreté inhérente à cet événement bon enfant (voire écolier) et aucune pluie d’avions en papier n’est tombée sur la scène du Sanders Theatre de l’université de Harvard où elle se déroule. ‘ordinaire.

Néanmoins, les autres éléments qui font le sel de cette cérémonie étaient là: un mini-opéra dont le livret a été écrit par le père de cet événement – et pape d’une science improbable -, l’Américain Marc Abrahams; un billet de 10 000 milliards de dollars zimbabwéens remis aux gagnants, qui ne fera pas fortune puisque cette monnaie, victime d’une hyperinflation délirante, n’est plus d’actualité ni de valeur; de vrais Nobels présents pour remettre (virtuellement) leur prix aux gagnants; et enfin l’humour puisque l’improbable science vise à faire d’abord sourire les gens, puis à réfléchir.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Marc Abrahams, pape d’une science improbable

Identifiez les narcissiques par leurs sourcils

Nous sourirons donc lorsque nous apprendrons que l’Ig Nobel en psychologie est allé à deux Canadiens qui ont établi une méthode pour identifier les narcissiques par leurs sourcils. On peut rire en lisant qu’en acoustique une équipe internationale a été récompensée pour avoir réussi à introduire un alligator chinois dans une pièce scellée remplie d’air enrichi en hélium, pour voir si la fréquence de ses “vocalisations” a été affectée. Autre expérience curieuse ayant animaux pris comme sujets a été récompensé dans la catégorie “Physique”: une équipe ukraino-australienne a en effet testé l’effet des vibrations à haute fréquence sur la forme des vers de terre … Les insectes ont néanmoins eu leur revanche, si l’on en croit l’Ig Nobel en entomologie qui a couronné l’Américain Richard Vetter pour une étude portant sur la peur des araignées (qui ne sont pas des insectes, rappelons-nous) chez certains entomologistes.Avoir huit pattes au lieu de six fait parfois une grande différence.

READ  Coronavirus. La France introduira un couvre-feu plus long dans tout le pays

La description d’une autre phobie, la misophonie, a été décernée dans la catégorie «Médecine». Ce trouble rend des sons inoffensifs comme, par exemple, les bruits de mastication d’un voisin à table, insupportables pour ceux qui en ont. En économie, les lauréats se sont intéressés au lien entre, d’une part, le PIB et les inégalités socio-économiques d’un pays et, d’autre part, la fréquence des baisers sur la bouche dans ledit pays … plus loin avec le Nobel Ig in Materials Science, qui a reconnu le travail inhabituel d’une équipe d’anthropologues et d’archéologues américains. Ils voulaient vérifier l’histoire de cet Inuit censé avoir démembré un chien avec un couteau fabriqué à partir de ses propres excréments congelés. Pour une fois, nous mettrons notre conscience professionnelle (qui nous oblige généralement à décrire en détail le protocole de l’expérience) entre parenthèses pour aller directement au résultat: n’essayez pas, ça ne marche pas.

Vous avez 28,43% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com