janvier 18, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Ludwika Włodek – Les pires enfants de la République. À propos des Algériens en France

Algériens en France? Étranger? Les immigrants? Que cela ne nous concerne pas? Ludwik Włodek connaît la France sur le bout des doigts et se souvient qu’il y a des années, Kornel Filipowicz a écrit sur la “crise des réfugiés” dans sa nouvelle, qui sait si “Pires enfants de la République. À propos des Algériens en France” n’est pas un livre dont nous pouvons apprendre beaucoup non seulement sur les adeptes de l’islam, leur intégration avec l’Europe, mais aussi sur nous-mêmes et notre perception des «étrangers».

Les fans de football se souviendront sûrement de la brillante carrière de Zinédine Yazid Zidane. Oui, il est né à Marseille, mais d’origine algérienne. Car Ludwik Włodek ne se limite pas seulement à pénétrer Paris et sa périphérie. Il parcourt la France non seulement pour regarder, mais surtout parler aux Algériens et aux Français qui, avec la fin de l’époque coloniale, ont simplement dû venir d’Algérie en France. Il raconte les révolutions algériennes, mais aussi la vie dans les ghettos français. Et tout cela à travers le prisme des gens qu’ils rencontrent, le plus souvent très ouverts, qui reconnaissent l’islam comme une religion de liberté, leur affaire privée. Croire simplement les Européens, mais ne pas s’imposer à leur foi.

Dans son parcours journalistique, il n’évite pas de montrer le visage «le plus laid» de la France. Depuis la création de l’OEA, ou Organisation de l’Armée Secrète, mécontent en 1961 de la politique du gouvernement du pays envers l’Algérie à travers le Front National Le Pena. Cela ressemble aux idées assez récentes des nationalistes français de ne servir que du porc dans les cantines des écoles publiques, sans tenir compte des végétariens, des juifs ou des musulmans, mais aussi une attaque contre la rédaction de Charlie Hebdo. Et le brillant film de Mathieu Kassovitz “Hate”. Le fait qu’en Pologne cette saga d’immeubles d’appartements français ait été montrée avec des sous-titres n’était pas surprenant, mais qu’il en était de même en France – Włodek en parle. Parce que les Français eux-mêmes ne comprenaient pas la langue des jeunes.

READ  François Sureau élu à l'Académie française

«Pires enfants de la République. A propos des Algériens en France »ce n’est pas un guide, c’est un reportage montrant la diversité du monde. Fait intéressant, les Algériens vivant en France comprennent que la diversité les enrichit autant que les Français d’origine. Et le comprennent-ils? Et au fait – Ludwika Włodek est une excellente lecture.

Vidéo