janvier 26, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Marseille – Olympiakos: l’OM, ​​ce club qui a des records à… éviter

C’est déjà un fiasco. Le retour tant attendu de Marseille en Ligue des champions s’est transformé en cauchemar. Quatre matches, quatre défaites, aucun but marqué et une 13e défaite consécutive contre Porto (0-2), la plus longue séquence de l’histoire de la compétition. Cependant, les deux derniers jours de cette phase de groupe à oublier ne sont pas totalement anecdotiques. Si l’OM a encore la possibilité de s’emparer d’une place en Ligue Europa, il peut aussi augmenter son palmarès avec d’autres records négatifs devenus à sa portée, ou celui de certains de ses membres.

Ligue des champions

“Ses mots sur l’amour sont un peu faux”: Villas-Boas tacle Maldini après sa sortie sur Thauvin

IL Y A 11 HEURES

OM – Olympiakos, Valbuena, Benedetto … l’essentiel de la conférence d’André Villas-Boas

  • Thauvin, le spectre de la 11e défaite

Il avait échoué à Lille pour disputer la Ligue des champions avec Marseille. Florian Thauvin espérait certainement laisser une autre marque dans la compétition. L’attaquant marseillais est entré dans le cercle très fermé des joueurs qui ont perdu leurs dix matches de Ligue des champions contre Porto. Il est devenu le septième dans ce cas.

Sur les six premiers, cinq avaient arrêté l’hémorragie en remportant leur 11e rencontre. Le sixième, Adrian Calello, ancien milieu de terrain du Dinamo Zagreb, reste le seul à avoir perdu 100% de ses matches de C1 en dix matches. Si Thauvin est sur le terrain face à l’Olympiakos et perd pour la 11e fois en 11 matches, ce sera une première dans l’histoire de l’épreuve.

L’OM dans l’impasse avec Thauvin: “Le vendre cher, c’est un fantasme”

  • Villas-Boas, bientôt le cancre des coaches?

Thauvin ne sera pas le seul à avoir une motivation particulière pour éviter la défaite face à l’Olympiakos. Son entraîneur sera dans le même cas. André Villas-Boas reste désormais sur sept défaites consécutives en Ligue des champions. Trois avec le Zénit Saint-Pétersbourg lors de la saison 2015-16 et quatre dans l’édition en cours avec l’OM.

Seuls trois entraîneurs ont fait pire depuis le début de la compétition: Rui Vitoria et Mustafa Denizli avec huit défaites consécutives, et Dorinel Munteanu qui détient le record avec neuf défaites consécutives. Si l’OM perd ses deux derniers matches de cette phase de groupes, le technicien portugais rejoindra le Roumain dans les annales.

OM – Olympiakos, Valbuena, Benedetto … l’essentiel de la conférence d’André Villas-Boas

  • La jeunesse d’Esch dans les vues

Marseille a donc signé la plus longue séquence de défaites de l’histoire de la Ligue des champions, s’inclinant pour la 13e fois consécutive à Porto. L’OM a ainsi dépassé la barre fixée par Anderlecht, qui avait enchaîné 12 défaites dans l’épreuve entre 2003 et 2005. Mais ce record ne concerne que la période postérieure à 1992, année où la compétition a changé de format et de nom.

Un club avait fait pire que Marseille avant cela, quand la C1 s’appelait encore la Coupe d’Europe des clubs champions. C’est la jeunesse d’Esch. Le club luxembourgeois avait aligné 16 défaites d’affilée entre 1973 et 1987. Marseille ne peut pas ramener ce record cette année. Au pire, il s’arrêtera à 15 défaites consécutives s’il perd dans les deux derniers jours. Mais le club marseillais serait inspiré de ne pas en venir là en vue de sa prochaine participation en Ligue des champions …

Real, Liverpool, Porto … Qui peut se qualifier cette semaine et comment?

  • Les tirs cadrés, c’est affamé

Après quatre jours, les hommes d’André Villas-Boas n’ont marqué que six tirs sur le but adverse. Aucune autre équipe du tableau n’a un total aussi bas. C’est la conséquence de ses défauts sur le terrain offensif, incarnés par ses difficultés à trouver des positions de tir et sa maladresse dans le dernier mouvement.

Au moins, l’OM sera maître de son propre destin pour ne plus être le dernier de la classe. Leur adversaire, l’Olympiakos, n’a marqué que sept frappes depuis le début de la compétition. Ils sont également les deux seules équipes à ne pas avoir encore atteint le cap des 10 tirs cadrés à ce stade de l’épreuve. Statistiquement, leur confrontation n’annonce pas vraiment une orgie offensive au Vélodrome.

Face à face – Marseille vs Olympiacos

Le faible nombre de tirs cadrés explique en partie pourquoi Marseille reste le seul club à ne pas avoir encore trouvé le filet depuis le début de cette phase de groupes. L’OM a en revanche ouvert son compteur dans une autre zone avec le carton rouge reçu par Leonardo Balerdi face à Porto au Vélodrome. A tel point qu’à ce stade de la phase de groupes, la formation d’André Villas-Boas totalise plus d’expulsions que de buts marqués.

C’est une autre statistique dont les Olympiens auraient bien réussi. Et qu’il leur appartiendra de faire marche arrière dans les deux derniers jours. Cela ne cachera pas l’échec des Marseillais sur cette édition de la Ligue des champions. Mais cela permettra au moins au club marseillais de le rendre un peu moins monumental.

Groupe C – Kamara: “Il faut avoir de l’estime de soi”

Ligue des champions

A défaut de sauver l’honneur, l’OM doit au moins réfléchir à ses finances

IL Y A 3 HEURES

Ligue 1

Chahuté, insulté puis décisif: Thauvin-Payet, jour charnière?

28/11/2020 à 20h10

READ  Attaquant Guingamp - Stade Malherbe Caen 1-3 (0-1). Puchar Francji