octobre 20, 2020

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Mort de Victorine: Théo a assisté à l’arrestation de Ludovic Bertin

Théo fait une pause cigarette vers 15h20 mardi après-midi. Le barman de 21 ans travaille dans un café d’un centre commercial à Saint-Quentin-Fallavier (Isère). En face d’une station-service. Soudain, le jeune homme entend des crissements de pneus et des portes qui claquent sur le parking. Théo ne le sait pas encore mais il assiste à l’arrestation de Ludovic Bertin, le suspect qui avouera plus tard aux enquêteurs avoir étranglé la jeune Victorine Dartois à Villefontaine.

“Deux voitures banalisées ont bloqué sa voiture qui était garée sur le côté d’une pompe à essence, rappelle la cafétéria, au début je pensais que c’était un vol”. Puis le jeune homme voit le suspect soudainement sorti de sa brillante Peugeot 208 avant de le repousser. «Je l’ai vu voler dans sa voiture, ils l’ont menotté dedans puis ils l’ont fait sortir de force», raconte Théo. Ludovic Bertin est alors installé dans une voiture banalisée de la police. «J’ai vu le suspect penché, les mains derrière le dos. Je me suis retourné quelques minutes dans le bar et quand je suis revenu, c’était fini ».

“Soulagé par cette arrestation”

Selon le jeune homme, les policiers en civil étaient au moins une dizaine pour cette opération et le GIGN est arrivé juste après en renfort. Les enquêteurs ont commencé à s’intéresser à Ludovic Bertin, un jeune père de 25 ans après avoir reçu le témoignage d’un de ses proches à qui il s’était confié. Avant son arrestation, les gendarmes de la RS de Grenoble ont procédé à plusieurs contre-vérifications pour confirmer leurs soupçons. Jeudi après-midi, le suspect a été mis en examen pour “enlèvement et séquestration”, et pour “meurtre précédé d’un crime, tentative de viol”. Il risque une peine d’emprisonnement à perpétuité.

READ  Le Premier ministre grec annonce des achats d'armes

Théo se dit «relevé de cette arrestation», lui qui dit avoir bien connu Victorine et ses sœurs lorsqu’il habitait dans le quartier de Fougères à Villefontaine. «J’ai vécu juste derrière sa maison pendant 15 ans».

VIDÉO. Meurtre de Victorine: le principal suspect risque la “réclusion à perpétuité”