janvier 24, 2021

Mercatoshow.com

Monde des nouvelles complet

Nous sommes à un point très critique

– Nous sommes à un point critique. Comme vous le savez, partout en Europe, des décisions de resserrement sont prises qui ne relâchent pas les restrictions. Nous avons une situation épidémique très stable, les résultats d’aujourd’hui sont d’environ 4 600 cas, mais ce sont les résultats de dimanche. Il semble également que cette fois notre décision ne sera pas principalement basée sur le nombre quotidien d’infections, mais nous prendrons également en compte ce qui se passe autour, car il est difficile de penser que nous serons une île verte dans une situation où tout autour en Allemagne, en République tchèque, en Grande-Bretagne, il se passe surtout des choses qui indiquent le lancement de la troisième vague – a déclaré Adam Niedzielski au Sénat.

Interrogé sur les restrictions, il a admis que deux options sont actuellement envisagées.

– Nous envisageons essentiellement deux options pour le moment. La première option consiste simplement à étendre la catégorie de restrictions dont nous disposons. Bien sûr, avec les informations que nous transmettons aux écoles, les écoles se lancent dans l’enseignement à distance. La deuxième option, apparue vendredi lors de la réunion du Conseil médical du Premier ministre, concerne l’éventuel lancement de l’enseignement dans les classes 1 à 3, mais uniquement dans les régions qui semblent actuellement les moins touchées par la pandémie. Ces deux voïvodies sont désormais Małopolskie et Świętokrzyskie – a déclaré le ministre de la Santé.

Lisez aussi:
30 millions de vaccins pour les Allemands hors de l’UE. Muller: L’élément de solidarité est extrêmement important
Lisez aussi:
Grande augmentation des candidats à la vaccination. Les Polonais ont changé d’avis?
Lisez aussi:
Augmentation significative des personnes infectées et décédées. La situation en Allemagne empire

READ  énorme marche de l'opposition à Minsk contre Loukachenko, qui refuse de céder