Nouvelle attaque de Donald Trump contre le vote par correspondance

Installation d'une boîte aux lettres pour récupérer les enveloppes contenant les bulletins de vote, à Los Angeles, le 11 septembre 2020.

Les élections américaines sont allées au cœur du problème. Dans une campagne chaque jour plus agressive entre Donald Trump et Joe Biden, la Caroline du Nord a en effet lancé le 5 septembre des opérations de Vote postal pour le scrutin du 3 novembre.

Mais ce jeudi 17 septembre, le président Donald Trump, qui confond le déroulement des prochaines élections depuis plusieurs mois, a franchi une nouvelle étape dans sa critique du vote par correspondance. Il a affirmé que l’issue de l’élection présidentielle du 3 novembre pourrait ne jamais être déterminée avec précision. Avec des citations et des majuscules, il a tweeté:

<< En raison de cette masse nouvelle et sans précédent de bulletins spontanés qui seront envoyés par électeurs cette année, le résultat de l’élection du 3 novembre ne pourra JAMAIS ÊTRE PRÉCISÉMENT DÉTERMINÉ, ce que certains espèrent. Un nouveau désastre électoral hier. Arrêtez cette folie de vote. “

Twitter ajouté sous le tweet présidentiel un message d’avertissement redirigeant vers une page de plateforme indiquant que “Le vote par correspondance est légal et sûr” et “Les experts et les données le confirment”.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi «Personne ne sait si le 4 novembre, les États-Unis auront un président élu. Pas même le 4 décembre »

Quelques heures plus tard, le président – qui a néanmoins suggéré aux Américains de voter deux fois, provoquant un tollé – a ajouté, toujours sur Twitter : «Dans le grand État de Caroline du Nord, certaines personnes ont reçu DEUX BULLETINS. ÉLECTION CAMIONNÉE en vue! “. Ce n’est pas la première fois que le président sortant, toujours en avance dans les intentions de vote de son rival démocrate Joe Biden, reprend le vote par correspondance.

Le vote par correspondance recommandé contre le Covid-19

Dans le contexte sanitaire de l’épidémie de coronavirus, et compte tenu des appels au respect d’une distance physique, ce mode de vote est recommandé cette année comme alternative au déplacement vers un bureau de vote traditionnel. Mais Donald Trump dit depuis des semaines, sans fournir aucune preuve à l’appui de ses affirmations, que le vote par correspondance est particulièrement vulnérable à la fraude.

Dans seize Etats, elle n’est autorisée que pour certains motifs (déplacement, maladie). Dans les 34 autres, tout électeur inscrit sur les listes est libre de voter par correspondance.

En 2016, lors de la victoire de Donald Trump sur Hillary Clinton, un quart des votes ont été exprimés de cette manière.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Élections américaines et coronavirus: le vote par correspondance, un nouveau problème

Notre sélection d’articles sur l’élection présidentielle aux États-Unis

Le Monde avec l’AFP et Reuters

READ  Il s'agit, entre autres, de conflits entre autorités centrales et locales

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Mercatoshow.com